Un ex-entraîneur de hockey mineur québécois en prison pour leurre informatique

Il a demandé des faveurs sexuelles à trois de ses joueurs...

Publié le par Vincent Gagnon dans Canadiens
Partager sur Facebook
16 16 Partages

Vous vous souvenez sûrement de l'histoire tout à fait troublante concernant un entraîneur de hockey mineur de 26 ans, Kevin Pinard-Bédard, qui avait été arrêté pour leurre d'enfants et contact sexuel, en octobre 2016. On lui reprochait d'avoir contacté quelques uns de ses joueurs par l'entremise de Facebook pour leur faire diverses demandes à caractère sexuel.

Nous avons appris un nouveau dénouement concernant cette saga judiciaire, aujourd'hui.

Selon le journaliste Yannick Bergeron, de Radio-Canada, l'ancien entraîneur a été condamné à 15 mois de prison pour leurre informatique. Si l'on se fie aux informations rapportées par le journaliste, il aurait utilisé son ordinateur pour convaincre des jeunes à sa charge de lui faire des faveurs sexuelles:

Un acte tout simplement dégoûtant, surtout lorsque l'on considère que l'entraîneur est en position de pouvoir, et qu'il est censé être digne de confiance. 

Le Journal de Québec avait rapporté en février 2017 que l'Association Hockey Québec-Centre avait instantanément congédié Pinard-Bénard lorsqu'elle avait été mise au fait des gestes. Voici ce qu'on pouvait lire dans l'article de la journaliste Kathleen Frenette:

"Rappelons qu’à la suite de son arrestation, l’Association Hockey Québec-Centre (HQC) avait congédié l’individu qui était entraîneur adjoint midget et entraîneur-chef junior.
Comme tous les bénévoles, ce dernier avait fait l’objet d’un contrôle policier en octobre 2015, mais puisqu’il n’avait pas d’antécédent judiciaire, ce contrôle n’avait révélé aucun empêchement à ses activités auprès des jeunes.
L’Association avait également rappelé à ses membres l’importance de dénoncer tout comportement jugé déplacé."

Un analyste y va d'une déclaration surprenante concernant Jacob De La Rose

Personne ne nous aurait cru si nous avions dit en début de saison que Jacob De La Rose serait au centre du deuxième trio des Canadiens de Montréal au mois de mars. Non seulement les experts s'attendaient à ce que le CH connaisse plus de succès cette année, mais rien n'indiquait que l'attaquant suédois pourrait percer l'alignement de l'équipe en raison de ses performances.

Il faut croire que le départ de Tomas Plekanec lui a vraiment ouvert la porte. Comme l'on rapporté plusieurs analystes, il a impressionné lors de l'affrontement entre les Penguins de Pittsburgh et le Tricolore, jeudi soir. Voici ce que Grant McCagg, un ancien recruteur de la LNH, a dit à son sujet au cours de la soirée:

C'est intéressant de voir le trio de Jacob De La Rose qui affronte celui de Sidney Crosby... Et jusqu'à maintenant, il l'a dominé. De La Rose a commencé en force pour bien défendre Sidney. Le jeune a les outils pour être un bon joueur de centre top 3 dans la LNH."

Même constat du côté de François Gagnon, journaliste à RDS, qui affirme être bien satisfait de son travail jusqu'à présent:

En 44 parties cette saison, le Suédois de 22 ans a amassé trois buts et six passes pour neuf points, ce qui constitue sa meilleure production dans une seule campagne. Au total, il a accumulé 16 points lors des 108 parties disputées depuis le début de sa jeune carrière avec le Tricolore.

Croyez-vous qu'il fera partie des plans à long terme chez le Canadien?

À LIRE ÉGALEMENT:

Partager sur Facebook
16 16 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Fotolia