Les Canadiens à la poursuite d'un joueur autonome prometteur?

Il pourrait possiblement combler un trou chez le CH!

Publié le par Vincent Gagnon dans Canadiens
Partager sur Facebook
56 56 Partages

Ce n'est un secret pour personne: la brigade défensive actuelle des Canadiens de Montréal est beaucoup moins talentueuse que celle des saisons précédentes, quoi que puisse en penser le directeur général Marc Bergevin. On se souvient que lors du tournoi de golf annuel de l'équipe, en septembre, il a eu l'audace de dire aux journalistes que sa défense était supérieure à l'année dernière, et que David Schlemko serait le partenaire de Shea Weber sur la première paire.

Disons qu'après 69 matchs cette saison, force est d'admettre que le DG du Tricolore était complètement dans le champ. Il n'a pas été en mesure de combler la lourde perte d'Andrei Markov, et ce manque s'est gravement fait sentir. Maintenant que l'on sait que le CH n'a aucune chance de participer aux séries éliminatoires, plusieurs croient qu'il est temps de penser au futur et de préparer les prochaines campagnes.

Le journaliste Brian Wilde, de recrutes.ca, a d'ailleurs fait une suggestion extrêmement intéressante en ce sens. Dans son plus récent tweet, il a suggéré à Bergevin de signer le jeune défenseur Jimmy Schuldt, un défenseur de 22 ans qui évolue aux côtés de Ryan Poehling avec l'Université St. Cloud State, dans la NCAA. 

Il s'est justifié en affirmant que le défenseur gaucher pourrait bien être une surprise, considérant qu'il n'a pas été repêché, et qu'il performe très bien cette année. Voici ce qu'il a dit à propos de celui qui vient d'être nommé parmi les finalistes pour le trophée Hobey Baker, remis au meilleur joueur du circuit universitaire américain:

Les Canadiens devraient être à la poursuite de Schuldt, un défenseur gaucher. Il a un point par match et a un différentiel de +21 cette saison. Il n'a pas été repêché. L'expérience Will Butcher a fonctionné avec les Devils du New Jersey, alors il pourrait être intéressant de le voir aller. En plus, il pourrait être content de retrouver Ryan Poehling, étant donné qu'ils jouent ensemble actuellement avec St. Cloud State."

Schuldt a connu la meilleure saison de sa carrière, cette année. En 37 matchs, il a obtenu 10 buts et 28 passes pour 38 points. Une augmentation significative comparativement à la saison dernière, où il avait amassé 19 points en 36 parties. 

Êtes-vous du même avis que Brian Wilde? Croyez-vous que le CH devrait être à la poursuite du défenseur de 22 ans, qui mesure 6 pieds et pèse 202 lb?

VERS UN IMPORTANT CHANGEMENT DE RÈGLEMENT DANS LA LNH?

Alors que les Golden Knights de Las Vegas ont fait leur entrée dans la LNH au cours de la saison 2017-2018, on projette que la nouvelle équipe d'expansion de Seattle pourrait jouer son premier match en 2020-2021. Cela portera donc le nombre d'équipes au sein du circuit Bettman à 32. Plusieurs analystes sont d'avis qu'il faudrait donc revoir le format des séries éliminatoires en raison du nombre grandissant de formations dans la ligue. Mais qu'en est-il des directeurs généraux?

L'insider Pierre LeBrun a posé la question aux 30 DG de la LNH cette semaine (les Hurricanes, qui n'ont pas de DG pour le moment sont la 31e équipe), et a publié les résultats dans un article paru sur le site d'Athlétique Montréal. On a eu droit à plusieurs réponses intéressantes de la part des 29 qui ont pris le temps de répondre aux interrogations du journaliste réputé. Voici les résultats de son petit sondage maison, à savoir si les directeurs généraux seraient en faveur de modifier la formule des séries éliminatoires:

Mardi soir, 29 d'entre eux avaient répondu. Et ce n'était même pas proche: 20 ont voté 'oui', six ont voté 'non', deux DG ont eu des réactions mitigées et un DG s'est abstenu. Alors oui, il est clair que les directeurs généraux aimeraient qu'on en discute."

Une grande majorité d'entre eux croient donc qu'il serait bénéfique d'apporter d'importants changements au format actuel des éliminatoires. LeBrun a cité un DG qui a mentionné que cela pourrait faire en sorte que moins d'entraîneurs chefs ou de directeurs généraux perdraient leur emploi:

Plus d'équipes en séries = plus de marchés de partisans qui prennent plaisir à suivre les séries = plus de revenus à partager pour les propriétaires/joueurs = plus de matchs significatifs pour les détenteurs de droits nationaux = plus de DG/entraîneurs-chef qui peuvent dire qu'ils ont participé aux séries et qui, espère-t-on, conserveront leur emploi (moins de roulement) ».

Comment est-ce que cela fonctionnerait? LeBrun parle d'inclure une ronde de qualification dans chaque association, qui comprendrait les équipes classées 7e, 8e, 9e et 10e. Elles s'affronteraient dans une série 2-de-3 pour déterminer quelles formations pourraient participer aux séries. On pourrait avoir droit à des confrontations beaucoup plus excitantes pour les partisans, comme l'a fait remarquer un autre directeur général:

Par exemple, il y aurait un avantage à finir sixième au lieu de septième pour éviter le 2-de-3 [de qualification], a dit le DG. De la même façon, les équipes de 11e place voudront continuer à batailler jusqu'au dernier match dans l'espoir de se hisser au 10e rang, alors qu'en ce moment, ces équipes-là n'ont pas ce genre de motivation en fin de saison parce que la huitième place n'est plus à leur portée. »

Plusieurs sont d'avis que de permettre à plus de formations de participer aux séries éliminatoires pourrait clairement profiter aux Canadiens de Montréal. À voir l'état actuel de l'équipe, ces gens croient que la formation de Marc Bergevin ne risque pas nécessairement de batailler pour le premier rang de sa division au cours des prochaines saisons. De permettre aux organisations classées 9e et 10e dans chaque association pourrait être un avantage pour le CH...

Que pensez-vous de cette suggestion?

À LIRE ÉGALEMENT:

Partager sur Facebook
56 56 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Keystone Press