Un journaliste attaque sévèrement le Canadien suite à la blessure d'Andrew Shaw

Ouch! Il a un bon point, par contre...

Publié le par Vincent Gagnon dans Canadiens
Partager sur Facebook
5 5 Partages

Les partisans du Canadien de Montréal ont retenu leur souffle mardi soir, lorsque l'attaquant Andrew Shaw est entré solidement en contact avec Greg Pateryn, des Stars de Dallas. Malgré le fait que le numéro 65 soit tombé instantanément K-O, l'ancien défenseur du CH en a profité pour lui asséner deux coups de poing au visage, de façon très sournoise.

Voici la séquence en question:

Tout de suite après le match, l'organisation montréalaise a refusé de confirmer qu'il avait bel et bien subi une commotion cérébrale, mais il est difficile de penser autrement lorsque l'on regarde les séquences vidéos. 

Toute cette situation est d'autant plus inquiétante, parce que Shaw a eu plusieurs problèmes liés à des commotions cérébrales au cours des dernières années. C'est là que le journaliste Brian Wilde entre en jeu.

Il s'est attaqué sévèrement au Canadien d'avoir laissé jouer le numéro 65 en cette fin de saison qu'il qualifie d'inutile. Voici ce qu'il a dit:

Shaw a eu des symptômes très sévères de commotion cérébrale entre avril et septembre 2017. Il n'aurait pas dû jouer lors de ces matchs inutiles. Le temps est le meilleur cadeau qu'un joueur peut avoir. Les équipes de la LNH se doivent d'être plus intelligentes concernant la santé de leurs joueurs. Il n'est pas juste question de leur carrière, mais aussi de leur vie après le hockey."
Je pointe le Canadien du doigt ici, mais je suis très conscient que toutes les équipes sont négligentes à ce sujet. Un jour, il va devoir y avoir une équipe qui se lève et qui pave la voie pour les autres."
Pour ce qui est des Canadiens, alors que se conclut cette saison inutile, il n'y a absolument aucune raison valable pour que Carey Price, Phillip Danault ou Andrew Shaw fassent leur retour et risquent de subir un autre coup à la tête. Si la prochaine fois que leur tête sera en danger est au mois de septembre, leur cerveau sera très reconnaissant d'avoir eu le temps de récupérer..."

Disons que c'est assez clair. Il est tout à fait inutile de faire jouer des joueurs qui couvent des blessures ou qui ont un état de santé trop instable: le Tricolore est déjà éliminé des séries, et n'aurait absolument rien à gagner. L'état-major de l'équipe se doit d'être extrêmement prudent au cours des prochaines semaines... Il est question de la santé à long terme de ses joueurs ici. 

Geoff Molson a évité une véritable catastrophe lorsqu'il a choisi son DG

Il est possible d'affirmer que Marc Bergevin n'est actuellement pas la personne la plus populaire au sein des Canadiens de Montréal. Plusieurs partisans croient que c'est entièrement de sa faute si le Tricolore est présentement au 26e rang du classement général de la LNH, derrière les Islanders de New York et les Hurricanes de la Caroline, pour ne nommer que ceux-là. 

Le directeur général a en effet sa part de responsabilité, lui qui n'a pas été capable de s'entendre avec Alexander Radulov et Andrei Markov, et qui disposait d'environ 9 millions de dollars sous le plafond salarial.

Il faut toutefois être en mesure de faire la part des choses, et réaliser que Bergevin n'est peut-être pas aussi mauvais que semblent l'affirmer certains amateurs...

L'ancien recruteur de la LNH Grant McCagg, qui couvre désormais les activités quotidiennes du Tricolore pour le site recrutes.ca, a affirmé aujourd'hui que Geoff Molson a bien failli faire une énorme erreur avant d'engager Bergevin. Selon ses dires, le controversé analyste Pierre McGuire aurait passé extrêmement près d'obtenir le poste et de détruire le futur de l'organisation. 

Voici ce qu'il a dit aujourd'hui sur son compte Twitter:

Pierre McGuire a compilé une fiche de 31 victoires, 72 défaites et 8 matchs nuls lors de ses deux dernières années à la barre d'une équipe de la LNH. 15 ans plus tard, sans avoir accumulé aucune autre expérience dans la ligue, a passé à ÇA d'être DG du Canadien... Oui, on a vraiment besoin d'un nouveau président chez le CH."

McCagg a ensuite donné quelques exemples qui prouvent que McGuire aurait été un DG tout simplement horrible:

On parle ici de l'homme qui a voulu échanger P.K. Subban et le troisième choix au total en 2012 (Alex Galchenyuk) pour Nail Yakupov? [...] Il aurait voulu échanger Carey Price au lieu de Jaroslav Halak aux Blues de St. Louis. En retour, il aurait obtenu David Perron et Patrik Berglund comme pièces maîtresses... Si tu veux retourner encore plus loin en arrière, il dit qu'il n'aurait même pas sélectionné Carey Price, mais plutôt Gilbert Brulé. Price n'était "même pas dans l'équation"."

Si l'on se fie strictement aux dires de McCagg, on peut donc croire que Geoff Molson et les partisans du Canadien ont évité le pire de justesse!

McGuire est aujourd'hui considéré par plusieurs comme l'un des journalistes les plus controversés dans la LNH. Il ne se gêne jamais pour exprimer le fond de sa pensée, et n'hésite pas à faire des déclarations audacieuses pour susciter le débat et la discussion. Il a occupé plusieurs postes au sein de différentes équipes de la LNH au cours de sa carrière. Il a notamment été entraîneur-chef des Whalers de Hartford, entraîneur adjoint des Penguins de Pittsburgh et recruteur pour les Senators d'Ottawa.

À la lumière de toutes ces informations, auriez-vous préféré voir un homme aussi imprévisible et impulsif que lui occuper le poste de directeur général chez le Tricolore?

À LIRE ÉGALEMENT:

Partager sur Facebook
5 5 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Twitter - Sportsnet