Dernière heure: Une tragédie frappe un entraîneur de la LNH

C'est tellement triste...

Publié le par Vincent Gagnon dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
16 16 Partages

Nous vous annoncions en début de semaine que l'entraîneur-chef des Coyotes de l'ArizonaRick Tocchet, avait été forcé de quitter momentanément son équipe pour des raisons personnelles. En fait, il est allé passé quelques jours au chevet de sa mère, qui était gravement malade.

Voilà maintenant qu'aujourd'hui, l'organisation a annoncé une bien triste nouvelle. Sa mère, Norma, est décédée à l'âge de 93 ans. L'équipe a confirmé le tout par l'entremise de son compte Twitter officiel au cours des dernières heures:

Nous voulons offrir nos plus sincères condoléances aujourd'hui à l'entraîneur-chef des Coyotes, Rock Tocchet, qui a perdu sa mère Norma. Elle est décédée hier soir à l'âge de 93 ans. Toute la meute pensera à Tocchet ce soir, qui sera déjà de retour derrière le banc."

Tocchet fera donc preuve de beaucoup de résilience, lui qui sera déjà derrière le banc de son équipe au lendemain de ce triste événement. Les Coyotes affrontent ce soir les Predators de Nashville, au Gila River Arena.

Nous voudrions également en profiter pour souhaiter nous plus sincère condoléances à M. Tocchet ainsi qu'à toute sa famille.

UN JOURNALISTE S'EN PREND SÉVÈREMENT AU CH SUITE À LA BLESSURE DE SHAW

Les partisans du Canadien de Montréal ont retenu leur souffle mardi soir, lorsque l'attaquant Andrew Shaw est entré solidement en contact avec Greg Pateryn, des Stars de Dallas. Malgré le fait que le numéro 65 soit tombé instantanément K-O, l'ancien défenseur du CH en a profité pour lui asséner deux coups de poing au visage, de façon très sournoise.

Tout de suite après le match, l'organisation montréalaise a refusé de confirmer qu'il avait bel et bien subi une commotion cérébrale, mais il est difficile de penser autrement lorsque l'on regarde les séquences vidéos. 

Toute cette situation est d'autant plus inquiétante, parce que Shaw a eu plusieurs problèmes liés à des commotions cérébrales au cours des dernières années. C'est là que le journaliste Brian Wilde entre en jeu.

Il s'est attaqué sévèrement au Canadien d'avoir laissé jouer le numéro 65 en cette fin de saison qu'il qualifie d'inutile. Voici ce qu'il a dit:

Shaw a eu des symptômes très sévères de commotion cérébrale entre avril et septembre 2017. Il n'aurait pas dû jouer lors de ces matchs inutiles. Le temps est le meilleur cadeau qu'un joueur peut avoir. Les équipes de la LNH se doivent d'être plus intelligentes concernant la santé de leurs joueurs. Il n'est pas juste question de leur carrière, mais aussi de leur vie après le hockey."
Je pointe le Canadien du doigt ici, mais je suis très conscient que toutes les équipes sont négligentes à ce sujet. Un jour, il va devoir y avoir une équipe qui se lève et qui pave la voie pour les autres."
Pour ce qui est des Canadiens, alors que se conclut cette saison inutile, il n'y a absolument aucune raison valable pour que Carey Price, Phillip Danault ou Andrew Shaw fassent leur retour et risquent de subir un autre coup à la tête. Si la prochaine fois que leur tête sera en danger est au mois de septembre, leur cerveau sera très reconnaissant d'avoir eu le temps de récupérer..."

Disons que c'est assez clair. Il est tout à fait inutile de faire jouer des joueurs qui couvent des blessures ou qui ont un état de santé trop instable: le Tricolore est déjà éliminé des séries, et n'aurait absolument rien à gagner. L'état-major de l'équipe se doit d'être extrêmement prudent au cours des prochaines semaines... Il est question de la santé à long terme de ses joueurs ici. 

À LIRE ÉGALEMENT:

Partager sur Facebook
16 16 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Fox Sports