article

Phillip Danault pourrait exiger ceci pour son prochain contrat

Le Canadien devrait-il lui offrir un tel contrat?

Partager sur Facebook

La semaine dernière, nous vous rapportions que l'attaquant Phillip Danault s'est dit mécontent de son nouveau rôle avec le Canadien.

Lors des séries éliminatoires, l'éclosion de Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi a changé la composition des trios, si bien que l'attaquant Québecois s'est retrouvé au centre du troisième trio.

En point de presse de fin de saison, Marc Bergevin a été clair: Il voit sa ligne de centre composée de Suzuki, Kotkaniemi et Danault. Dans cet ordre.

C'est donc un rôle axé sur la défensive qui attend Danault à Montréal dans le futur.

Voici ce qu'il avait à dire sur la situation:

"J'ai vu mon rôle changer en playoffs mais avec ce que j'ai prouvé, mon rôle ne devrait pas changer à Montréal. Je ne sais pas si je suis prêt à ça. J'adore produire offensivement."   - Phillip Danault

Lui qui n'a qu'une saison à écouler à son contrat avant de devenir agent libre sans compensation ne semble pas particulièrement friand à l'idée d'être relégué à un rôle uniquement défensif et a ajouté lui-même que le rôle qu'on lui donnera pèsera dans la balance lorsque viendra le temps de choisir s'il revient à Montréal.

Tel que le rapportait le journaliste Alexandre Pratt de La Presse, Danault fait effectivement partie des meilleurs joueurs de centre de toute la LNH. Lui qui n'est pratiquement jamais utilisé en avantage numérique et ne peut pas gonfler ses statistiques offensives, il a des statistiques pratiquement identiques à des joueurs comme Tyler Seguin, Claude Giroux, Pierre-Luc Dubois et Nicklas Backstrom, rien de moins.

On peut donc le comprendre de ne pas être très enthousiaste à l'idée de voir son rôle avec le Canadien changer.

Comme le souligne l'analyste Anthony Marcotte du 91.9 Sports, lors de la signature de son dernier contrat de Danault, une entente de 3 ans d'une valeur de 3.083 millions par année, l'attaquant Québecois a été forcé d'accepter une entente à rabais à quelques minutes de se rendre en arbitrage, lui qui n'avait pas le gros bout du bâton. Cette fois, les choses seront différentes.

Âgé de 27 ans, Danault aura la chance de signer le plus gros contrat de sa vie l'été prochain et, à titre d'agent libre sans compensation, il aura le gros bout du bâton. Il ne fera pas de cadeau au Canadien comme lors de son dernier contrat et voudra s'assurer d'avoir le rôle qu'il désire au sein de l'équipe.

Mais quel salaire pourrait-il demander lorsque les négociations s'amorceront entre son agent et la direction du Canadien?

Comme c'est le cas lors de toute négociation de contrat, l'agent de Danault utilisera des contrats comparables dans la LNH. Le clan Danault tentera certainement de faire valoir que l'attaquant est un centre de 2e trio, chose qu'il a prouvé au cours des deux dernières saisons alors que Bergevin tentera plutôt d'affirmer que le tout était circonstanciel et que dans une équipe avec une ligne de centre standard, il serait plutôt un centre de troisième trio.

Si un joueur de centre de deuxième trio peut aisément aller chercher 7 millions et plus par année, prenons pour acquis que Danault accepte de mettre de l'eau dans son vin et négocie avec Bergevin comme un centre de troisième trio.

Les deux comparables qu'il utilisera assurément sont Charlie Coyle des Bruins de Boston et Jean-Gabriel Pageau des Islanders de New York qui ont tous les deux signé un nouveau contrat à long terme durant la dernière saison, établissant la valeur du marché.

Évoluant chacun au centre du troisième trio de leur équipe, voici leurs stats et contrat respectifs:

CHARLIE COYLE - 28 ans

  • 70, 16-21-37
  • 6 ans x 5.25 millions + Clause de Non-Mouvement et Clause de Non-Échange

JEAN-GABRIEL PAGEAU - 27 ans

  • 67, 26-16-42
  • 6 ans x 5 millions + Clause de Non-Échange

PHILLIP DANAULT - 27 ans

  • 71, 13-34-47
  • ? ? ? ? ?

En utilisant les comparatifs, on peut clairement voir que Danault est en position pour ne pas accepter un seul sou en bas du plateau des 5 millions de dollars par année sur un contrat à long terme et ce salaire serait le gros minimum dans son cas, lui qui a de meilleures statistiques que les joueurs à qui il peut se comparer et ce, sans pouvoir gonfler ses stats sur l'avantage numérique. De plus, il est maintenant dans la conversation pour le trophée Selke à chaque année et est considéré comme l'un des meilleurs attaquants défensifs de toute la LNH.

Marc Bergevin devrait-il céder et le payer à sa juste valeur?

La vraie question est peut-être plutôt qui pourrait remplacer Danault chez le Canadien pour évoluer contre les meilleurs trios adverses et en désavantage numérique s'il quitte après l'an prochain? Qu'on le veuille ou non, il est devenu l'un des joueurs les plus indispensables de l'équipe et de nombreuses formations dans la LNH sont très intéressées de savoir s'il deviendra disponible sur le marché des transactions

Le Canadien pourrait s'en mordre les doigts s'il le laissait partir.