RUMEUR: Un échange majeur entre les Canadiens et les Sabres à l'horizon

Bob McKenzie y croit

Publié le par Remi Aboussouan dans Canadiens
Partager sur Facebook
59 59 Partages

Plus tôt cette semaine, le centre des Sabres de Buffalo Ryan O'Reilly a fait des remarques controversées suite à la fin de la saison de son équipe, affirmant qu'il avait perdu l'amour pour le hockey, après trois saisons perdantes à Buffalo.

«C'est décevant, c'est triste», a affirmé O'Reilly lundi, deux jours après que les Sabres aient mis un terme à l'une des pires saisons de leur histoire. «J'ai l'impression d'avoir perdu l'amour du sport plusieurs fois au cours de la saison et j'ai besoin que ça change parce que je sens que ça me gruge et que ça affecte les autres joueurs de l'équipe aussi.»

Ces mots n'ont certainement pas plu aux dirigeants de l'équipe ni aux partisans. Et on présume que lorsqu'il a affirmé que l'équipe avait une mentalité de perdants, ses coéquipiers n'ont pas dû apprécier. O'Reilly est supposé être un leader au sein de l'équipe, mais ce n'est pas tout à fait le genre de commentaire qui donne envie aux autres joueurs de l'équipe de se rallier derrière le joueur de centre. Bien sûr, ces commentaires ont mené vers des rumeurs de transaction et il ne serait pas surprenant que le Canadien de 27 ans demande de se faire échanger pour aller poursuivre sa carrière ailleurs qu'à Buffalo. Si un tel scénario survient, le directeur général Jason Botterill risque d'avoir plusieurs équipes intéressées.

Selon Bob McKenzie, la destination la plus probable pour O'Reilly serait Montréal.

«Ryan O'Reilly serait un cadeau du ciel pour les Canadiens de Montréal en raison de tout ce qu'il est capable de faire et parce qu'il est un centre naturel. Il peut être un centre défensif élite qui a également des belles aptitudes offensives, en plus d'être l'un des meilleurs joueurs de la ligue dans le cercle des mises en jeu.»

McKenzie n'est pas du genre à émettre des hypothèses comme ça dans les airs. S'il parle aussi librement des possibilités de voir O'Reilly à Montréal, il y a de bonnes raisons de croire que les chances que ça se réalise soient réelles. Comme toutes les propositions d'échange, tout dépendra du prix demandé. Et comme tous les directeurs généraux à travers la LNH savent à quel point Marc Bergevin est à la recherche de joueurs de centre, il est clair que le prix à payer pour O'Reilly sera élevé. 

Mais si Bergevin ne parvient pas à mettre la main sur John Tavares, lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes, le DG du Canadien pourrait bien se retourner vers Buffalo. L'avenir nous le dira...

Partager sur Facebook
59 59 Partages

Source: Hockey Feed
Crédit Photo: Keystone Press Agency