Le Sens vendus avant le prochain repêchage?

Voilà qui expliquerait bien des choses!

Publié le par Marco Normandin dans Ailleurs dans la LNH
Partager sur Facebook
1,551 1.6k Partages

Dans la dernière semaine, les Senators d'Ottawa se sont débarrassés de leurs trois meilleurs attaquants, échangeant Matt Duchene et Ryan Dzingel à Columbus en plus de Mark Stone à Vegas et ont congédié leur entraîneur-chef Guy Boucher.

Si l'on remonte quelques mois plus tôt, la direction de l'équipe a également liquidé son meilleur défenseur et joueur de franchise, Erik Karlsson, l'envoyant à San Jose avec les Sharks. On a également vendu à rabais l'attaquant Mike Hoffman.

Bref, nous assistons présentement à un travail de démolition en règle dans la capitale nationale.

Selon Normand Flynn, analyste à RDS, cette démolition ne veut dire qu'une chose: Ont liquide tous les actifs à gros salaire pour ainsi faciliter une éventuelle vente, permettant aux futurs propriétaires de commencer sur une page blanche. Voici ce qu'il écrivait dans sa plus récente chronique:

"Les choses vont mal dans cette équipe et tout part d'en haut avec le propriétaire Eugene Melnyk, qui tire les ficelles.  J'ai l'impression qu'on met tout en place pour vendre les Sénateurs en faisant un grand ménage pour un futur propriétaire, qui sera plus libre de ses actions. Avec les récents échanges, on peut dire que la vente de feu est terminée et que Guy Boucher a fait partie du lot. Melnyk fait monter les enchères pour son équipe et en marge du prochain repêchage, les Sénateurs misent sur une banque importante de choix. Ça vaut beaucoup quand le jour de l'encan amateur se pointe. Je ne serais pas surpris que le club soit vendu avant le prochain repêchage."

Curieusement, il y a quelques mois nous vous rapportions une rumeur très intéressante du journaliste et insider Elliotte Friedman de Sportsnet qui mentionnait que la LNH aurait déjà un plan en place pour un potentiel déménagement des Senators à Québec si la situation à Ottawa continuait de s'enliser:

Voici ce qu'il disait en décembre dernier:

"Je vais me mettre dans le trouble avec ça... J'ai passé beaucoup de temps à réfléchir aux diverses réponses de Gary Bettman aux questions des journalistes à propos des Senators d'Ottawa. Après la rencontre des gouverneurs, Bettman a fait un point de presse pour répondre aux questions et faire le point sur différents sujets. Quand on lui a demandé ce qu'il pensait de la situation à Ottawa, il a répondu qu'il était déçu mais comprenait qu'il s'agissait d'un processus complexe et n'a pas voulu en ajouter plus. On connait bien le commissaire de la LNH maintenant. S'il est muet sur un sujet, c'est qu'il a une bonne raison de l'être. Je crois personnellement qu'il avait 3 raisons: 1. Il ne voulait pas enlever l'attention sur le dévoilement de la nouvelle équipe de Seattle qui était prévu le lendemain. 2. Il sait que la situation à Ottawa présentement est tellement complexe qu'il n'a aucune garantie de ce qui se passera dans un futur rapproché. 3. Il sait qu'à Ottawa l'ambiance est à couper au couteau et la moindre étincelle pourrait faire exploser bien des choses. Il ne veut surtout pas ajouter d'huile sur le feu. Je sais que présentement, les dirigeants de la ligue n'ont aucune idée de ce que le futur réserve aux Sens ni où ils se retrouveront. Ils sont déçus de la situation puisqu'ils croyaient avoir un plan (de nouvel amphithéâtre) pour la franchise mais le tout semble présentement tomber à l'eau. [...] Si vous habitez la ville de Québec, je comprends que vous soyez déçu de la tournure des événements et tous les partisans de hockey Canadiens voudraient voir une équipe retourner à Québec. Je crois que si les choses tournent mal à Ottawa, la ligue a besoin de la ville de Québec disponible pour accueillir la franchise. Il me semble clair que l'avenir de Québec devra passer par un déménagement. Le fait que le commissaire en dise si peu sur la situation d'Ottawa me dit qu'il se passe bien des choses en coulisses présentement. Je ne suis pas en train de dire qu'Ottawa déménagera assurément à Québec mais je peux clairement voir que la ligue se prépare présentement pour tous les scénarios possibles."

Avec toute l'argent que le propriétaire Eugene Melnyk économisera en liquidant ses meilleurs joueurs et son entraîneur-chef, on peut s'imaginer qu'il ferait un profit intéressant en vendant une franchise qui en 2017 valait 420 millions de dollars et qui en vaut certainement moins en date d'aujourd'hui, pour le prix plancher de 650 millions fixé par la LNH pour une équipe d'expansion. De plus, le projet de bâtir un nouvel amphithéâtre au centre-ville d'Ottawa est maintenant mort et enterré.

Chose certaine, la reconstruction des Sens s'annonce longue et pénible pour les partisans.

Selon Michel Bergeron de TVA Sportsla LNH devrait déménager la franchise et l'envoyer à Québec.

Partager sur Facebook
1,551 1.6k Partages

Source: RDS