L'avenir des Penguins fait vraiment pitié

L'avenir est maintenant à Pittsburgh!

HabsolumentFan

La semaine dernière, les Penguins de Pittsburgh ont échangé leur choix de 1ere ronde (15e total) au prochain repêchage ainsi que l'un de leurs derniers espoirs digne de ce nom, Filip Hallander, aux Maple Leafs de Toronto en retour de l'attaquant Kasperi Kapanen.

D'autres éléments mineurs faisaient aussi parti de la transaction mais il s'agit des trois éléments clés.

Après cette transaction, les Penguins n'ont pratiquement plus de relève dans leur filiale. 

En fait, leur relève est tellement faible que l'analyste Corey Pronman, expert en espoirs de The Athletic, classait le bassin des Pens au 30e rang de la LNH... Et c'était avant qu'ils échangent Hallander, leur 4e meilleur espoir.

Outre les attaquants Samuel Poulin et Nathan Légaré ainsi que le défenseur Pier-Olivier Joseph, leur relève est à sec.

De plus, les choses ne sont pas sur le point de s'améliorer à ce niveau. Suffit de jeter un coup d'oeil à leur banque de choix au repêchage pour réaliser que c'est à sec là aussi. Voici ce qu'il leur reste de choix dans les deux prochaines années.

  • 2020 (4): 3 - 4 - 5 - 6
  • 2021 (4): 2 - 5 - 7 - 7

C'est donc dire qu'ils possèdent exactement 4 choix au repêchage dans les deux prochaines années pour un total de 8. En comparaison, le Canadien en possède 12 cette année et 11 l'an prochain pour un total de 23 pendant cette même période.

Le plan de Jim Rutherford est donc clair comme de l'eau de roche: Tenter à tout prix de remporter une Coupe Stanley pendant que la fenêtre de son équipe est encore ouverte avec Sidney Crosby et Evgeni Malkin qui offrent encore un niveau de jeu élite.

S'ils seront compétitifs pendant encore 2 ou 3 ans avec leur noyau vieillissant, l'après Crosby/Malkin risque d'être pénible pendant de longues années à Pittsburgh. Attendez-vous à voir les Penguins se retrouver dans les bas fonds du classement, contrairement aux Blackhawks de Chicago qui ont tout de même réussi à renflouer leur relève au vol sans nécessairement se retrouver dans la cave du classement.

Chose certaine, on devrait voir encore beaucoup de mouvement à Pittsburgh au cours des prochaines semaines. [pub]