Jason Robertson ne se rapportera pas au camp d'entraînement des Stars

Voyez les détails!

Philippe Chênevert

Coup de tonnerre aujourd'hui du côté de Dallas, alors que nous apprenions, plus tôt cette après-midi, que l'attaquant vedette des Stars, Jason Robertson, n'allait pas se présenter au camp d'entraînement de l'équipe qui s'amorcera demain au H-E-B Center de Cedar Park, en banlieue d'Austin, au Texas.

Comme le mentionne Saad Yousuf, rédacteur sportif attitré à la couverture des Stars de Dallas pour The Athletic, c'est le directeur général de l'équipe lui-même, Jim Nill, qui l'a annoncé sur le coup de midi.

Âgé de 23 ans, Robertson, qui est joueur autonome avec compensation, est l'une des pierres angulaires des Stars, lui qui a terminé au sommet des marqueurs de l'équipe, l'an dernier, avec 41 buts.

Même si Nill mentionne qu'il garde toujours espoir que Robertson rejoigne l'équipe bientôt, les chances semblent minces de voir les deux parties en arriver à une entente rapidement.

Via son compte Twitter, Matthew DeFranks, rédacteur au Dallas Morning News, a rapporté que les deux clans s'étaient rencontrés à plusieurs reprises et qu'il y avait eu de sérieuses négociations, mais qu'il n'y avait aucune entente à l'horizon. 

Rappelons que la semaine dernière, le propriétaire des Stars, Tom Gaglardi, qui était de passage au podcast Cam & Strick, avait émis une opinion très tranchante sur les contrats monstres offerts aux jeunes vedettes de la LNH, écorchant subtilement le jeune Robertson au passage.

Questionné à propos de l'absence de son joueur vedette à la veille du début du camp, le nouvel entraîneur, Peter Deboer, n'y est pas allé par quatre chemins :

"Je me réveille la nuit et je suis excité à l'idée d'entraîner un joueur de 40 buts comme Jason Robertson. Malheureusement, il n'est pas là. Jusqu'au moment où il arrivera, je n'ai pas d'énergie à dépenser là-dessus!"

- Peter DeBoer, via Twitter

Espérons pour les Stars qu'ils puissent en venir rapidement à une entente avec leur espoir le plus prometteur. Avec une incroyable récolte de 125 points en 128 parties depuis le début de sa carrière, Jason Robertson pourrait exiger 9 millions de dollars par année sans même broncher.