article

Victor Mete n'aurait pas passé au travers du ballotage

Des détails font surface par rapport aux décisions des derniers jours

Partager sur Facebook

Avec la réalité actuelle, le Canadien de Montréal était destiné à perdre un défenseur pendant le camp d'entraînement. La formation est dans une position précaire avec la masse salariale et donc, elle doit commencer la saison avec 21 joueurs au lieu de 23.

On comprend donc que Marc Bergevin n'avait pas le loisir de conserver un joueur uniquement pour éviter de le perdre au ballotage. Comme le mentionne Marc Antoine Godin dans son plus récent article, les dirigeants de l'équipe ont donc pris une grande respiration, soumis Juulsen au ballotage et étaient impatients de voir la suite des choses en espérant un dénouement favorable.

Comme nous le savons, les Panthers de la Floride auront finalement réclamé le choix de première ronde du CH en 2015. On devine que l'ancien bras droit de Trevor Timmins, Shane Churla, a probablement eu son mot à dire dans la décision.

Plusieurs personnes se sont donc demandé pourquoi le Canadien n'avait pas plutôt placé Victor Mete au ballotage, lui qui est maintenant le septième défenseur de l'équipe en raison du bon camp de Brett Kulak et Alexander Romanov, qui formeront la troisième paire.

Trois dépisteurs bien au fait du dossier et questionnés par "Athlétique" pensent que si les Habs avaient soumis le nom de Victor Mete au ballotage, il aurait assurément été réclamé. C'était donc inévitable que l'équipe perde un jeune défenseur et entre Mete et Juulsen, elle a choisi de garder celui qui a le plus de chance d'aider l'équipe à court terme, cette saison.

Mete peut jouer à gauche et à droite, dans un rôle défensif tout comme un rôle un peu plus offensif. Il a démontré qu'il était capable d'aider une équipe du circuit Bettman à performer. Les personnes questionnées assurent également que Victor Mete a une plus grande valeur sur le marché des transactions.

En conclusion, rappelons qu'hier en entrevue, Marc Bergevin a déclaré ceci : "Probablement que les paires de défenseurs actuelles seront celles à Toronto mercredi." - En faisant référence aux paires Chiarot-Weber, Edmundson-Petry et Kulak-Romanov.