Une pluie d'éloges pour Nick Suzuki!

La nouvelle acquisition du Canadien fait l'unanimité!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
162 162 Partages

Le Canadien a procédé en début de semaine à sa plus grosse transaction de tout l'été, cédant l'attaquant vedette Max Pacioretty aux Golden Knights de Vegas en retour de l'attaquant Tomas Tatar, du jeune espoir Nick Suzuki ainsi qu'un choix de 2e ronde au prochain repêchage.

Sans aucun doute, la pièce maîtresse de cette transaction est le jeune joueur de centre Nick Suzuki qui, automatiquement, devient avec Jesperi Kotkaniemi l'un des deux meilleurs espoirs de l'organisation.

Selon André Tourigny, ancien entraîneur-chef des 67's d'Ottawa qui a dû l'affronter à plusieurs reprises dans la OHL, le Canadien vient de faire un excellent coup. Sur les ondes du 98.5 Sports, voici ce qu'il avait à dire sur le jeune attaquant de 19 ans:

"Sa plus grosse qualité, c’est son sens du hockey. Il est très intelligent. Il appartient à l’élite. Il a de bonnes habiletés et il amasse beaucoup de points. Mais, il fait plus que ça sur une glace. Il lit bien le jeu, il se positionne bien et il est difficile à contrer. Suzuki est capable de tout faire. Il va s’adapter à toutes les situations, j’en suis convaincu. Il peut jouer au centre ou à l’aile. Je le prendrais demain matin dans mon équipe."

Toujours selon Tourigny, Suzuki serait même capable de jouer dans la LNH dès cette saison.

"Il pourrait jouer avec le Tricolore cette année, mais je ne suis pas certain que c’est idéal. Je pense que la patience est de mise [du côté de la direction]. Mais, il faudra que je le vois évoluer avec le Canadien [avant de se convaincre qu’il peut jouer dans la LNH]. Je crois qu’il devrait jouer junior. Ce n’est pas bien de précipiter le développement d’un joueur. Mais, il y a des exceptions. Est-ce que Nick Suziki en est une? Peut-être."

Selon Mikael Lalancette, expert junior pour TVA Sports, il toutefois serait mieux pour Suzuki de ne disputer que quelques matchs avec le CH en début de saison s'il connait un bon camp, avant d'être retourné dans son équipe junior pour lui permettre de gagner de la précieuse expérience dans des matchs importants en participant au Championnat Mondial Junior de Hockey avec Team Canada ou la Coupe Memoriale.

"Est-ce que Suzuki peut faire le saut dès cette année dans la LNH? Je serais surpris. Oui, la nouvelle Ligue nationale de hockey a beaucoup changé. Ils sont de plus en plus nombreux à emprunter cette voie à 19 ans. Ce serait toutefois faire fi de son parcours. N'eût été une présence en demi-finale dans les séries de 2017 dans l'OHL, Suzuki n'a jamais participé à des événements de calibre majeur comme le Championnat mondial junior ou le tournoi de la Coupe Memorial. Est-il mûr pour faire le grand saut? Ne sautons pas d'étapes. S'il connaît un bon camp d'entraînement, il pourrait jouer quelques matchs. Ce serait plus sage de le retourner chez les juniors par la suite. Suzuki est presque assuré d'évoluer avec Équipe Canada junior lors du prochain tournoi à Vancouver."

Selon Michael McNiven, gardien de l'organisation du Canadien qui a été son coéquipier avec l'Attack de Owen Sound dans la OHL, Suzuki est une excellente acquisition de la part de Marc Bergevin:

"Nick peut tout faire sur la patinoire. Il sait toujours bien se positionner sans la rondelle. Sa vision du jeu est exceptionnelle. Il peut jouer en avantage numérique ou en désavantage numérique. Il est peut-être petit mais il est très intelligent et sait quoi faire sur la glace. Je l'ai vu jouer à toutes les positions. Peu importe ce qu'on lui demande et peu importe la situation de jeu, il s'ajuste à merveille. Il gare l'esprit ouvert et les entraîneurs aiment ça. Je sens qu'il trouvera sa place et contribuera avec le Canadien. Nick est heureux de se retrouver avec le Canadien. Il veut simplement jouer dans la LNH, peu importe où. Il apprécie son nouveau départ et il a hâte de démontrer ce dont il est capable."

D'ailleurs, son DG à Owen Sound, Dale DeGray, parle de lui comme d'un joueur dans une classe à part et d'un fabriquant de jeu élite:

"On peut parler de ses buts, mais Nick Suzuki est un fabricant de jeu dans une classe à part dans cette ligue. Dans sa tête, le jeu est au ralenti. ll voit, il lit, il calcule et il réagit. Nick Suzuki a le pouvoir de ralentir le jeu."

Maintenant que la poussière du départ de Max Pacioretty retombe lentement, êtes-vous excité par l'acquisition de Nick Suzuki?

Partager sur Facebook
162 162 Partages

Source: 98.5 Sports