article

Une équipe surprise a fait son apparition dans le derby Max Pacioretty!

On en avait pas entendu parler jusqu'à présent!

Partager sur Facebook

Dans les semaines et les jours menant à la date limite des transactions, Max Pacioretty a fort probablement été l'un des joueurs les plus discutés dans la Ligue nationale de hockey. Un nombre impressionnant de rumeurs circulait au sujet du capitaine des Canadiens de Montréal: plusieurs insiders de la ligue mentionnaient à qui voulait l'entendre que le #67 voulait changer d'adresse, et que le directeur général Marc Bergevin essayait très fort de conclure une transaction.

Évidemment, aucun échange ne s'est concrétisé. Il semblerait que plusieurs équipes aient démontré un intérêt pour les services du #67: nous vous avons parlé des Kings de Los Angeles et des Panthers de la Floride, entre autres.

Voilà qu'aujourd'hui, le journaliste Pierre LeBrun, de TSN, a mentionné qu'une formation surprise a fait son apparition dans le derby MaxPac: les Flames de Calgary.

Toutefois, il fait écho aux propos de Darren Dreger de la semaine dernière: le prix était beaucoup trop élevé pour qu'une transaction ait lieu. Voici ce qu'il a dit sur les ondes de TSN1040, à Vancouver:

Je sais de sources sûres qu'il y a eu des discussions entre Calgary et Ottawa concernant Mike Hoffman, et qu'il y a eu des conversations entre Calgary et Montréal en ce qui a trait à Max Pacioretty, entre autres. Mais quelle que soit la raison, on peut croire que le prix était beaucoup trop élevé, autant du côté d'Ottawa que de Montréal. Les Flames espéraient que le prix baisse à mesure que la journée allait avancer, mais ce n'est visiblement pas arrivé."

LeBrun ajoute également que Pacioretty aurait pu être l'élément manquant à l'attaquant des Flames pour que l'équipe s'assure d'une place en séries éliminatoires. Surtout lorsque l'on sait qu'il est sous contrat jusqu'en juillet 2019: il n'était pas considéré comme un joueur de location.

Pacioretty a subi une blessure au genou le 2 mars dernier, et on ne devrait pas le revoir dans l'uniforme bleu-blanc-rouge d'ici la fin de la saison. En 64 parties cette année, il a amassé 17 buts et 20 passes pour 37 points.

PACIORETTY À CALGARY... OÙ À HOUSTON?

Si l'on se fie au journaliste Eric Francis, du Calgary Sun, les Flames de Calgary sont toujours bien à risque de déménager. Il mentionne que la ville de Houston serait une destination tout à fait plausible pour l'équipe de Johnny Gaudreau.

Francis a mentionné aujourd'hui qu'il est absolument convaincu que les Flames de Calgary vont changer d'adresse prochainement. Il affirme qu'il est logique de croire que la formation albertaine, qui est arrivée à Calgary en 1980 après être déménagée d'Atlanta, sera vendue et envoyée à Houston. 

Voici ce qu'il a dit dans son dernier article, paru dans le Calgary Sun:

Nous allons éventuellement être rendus à un point tellement avancé dans ce dossier, que la solution logique sera de vendre l'équipe, tout simplement. C'est un fait. C'est certainement la solution la plus facile, en tout cas. Après tout, l'équipe vaut seulement deux tiers de milliard de dollars..."

Francis a ensuite ajouté à la radio qu'il est tout simplement inévitable que les Flames déménagent à Houston:

"Je crois absolument que les Flames vont déménager à Houston."

Pourquoi les Flames valent aussi cher, selon lui? Le calcul est simple: Vegas a payé 500 millions pour une nouvelle franchise, tandis que Seattle devra payer 650 millions. Du côté de Calgary, l'équipe compte déjà sur un grand nombre de jeunes stars en Johnny Gaudreau et Sean Monahan, pour ne nommer que ceux-là, avec une équipe de gestion qui connait bien la business.

Nous vous avons rapporté à quelques reprises au cours des derniers mois que des investisseurs de la ville de Houston avaient un grand désir de voir une équipe de la LNH y faire son entrée. Mais avec le prix excessivement élevé demandé aux équipes d'expansion, il serait clairement plus simple d'acquérir une équipe déjà établie et de la déménager... 

L'idée de faire déménager les Flames peut être d'autant plus surprenant pour quelques partisans, surtout lorsque l'on regarde les chiffres: ils sont au 10e rang dans le circuit Bettman pour le nombre de spectateurs moyens à chaque partie, avec 18 727. Ils se retrouvent devant les Capitals de Washington (18 506), les Rangers de New York (18 020) et les Bruins de Boston (17 565) entre autres.

À LIRE ÉGALEMENT: