Une carte cachée parmi les espoirs du Canadien

Voyez les détails !

Samuel Doiron

Le 14 février dernier, Kent Hughes effectuait sa première grosse transaction en tant que DG du Canadien. Il échange Tyler Toffoli aux Flames, en retour de leur choix de première ronde au repêchage de 2022 (Filip Mesar) ainsi que Tyler Pitlick et l'espoir Emil Heineman.

Heineman était le joueur que les Flames avaient obtenu dans l'échange de Sam Bennett, un an plus tôt.

Repêché 43e au total en 2020, Heineman est un joueur suédois, un ailier de 6 pieds 1 pouce, 185 livres.

On parle de lui comme un joueur qui peut s'intégrer n'importe où dans l'alignement et jouer n'importe quel rôle. Il possède beaucoup de puissance, ce qui lui donne une accélération et une vitesse de pointe impressionnante. Il est toujours en mouvement, maintient toujours un niveau de combativité élevé et n'hésite jamais à faire des sacrifices personnels pour améliorer le sort de son équipe dans les deux sens de la patinoire. Il possède aussi un très bon tir.

Heineman fait rarement partie des discussions lorsqu'on parle des meilleurs espoirs du Canadien, pourtant il possède toutes les qualités pour devenir un très bon joueur dans la LNH. Le fait qu'il joue déjà contre des hommes depuis 3 ans ne nuira certainement pas à son adaptation.

En avril dernier, il a signé un contrat de 3 ans avec le Canadien et il tentera de percer l'alignement dès cette saison.

Vous pouvez le voir à l'oeuvre ici-bas, il est assez impressionnant.