Un joueur avoue avoir accepté moins d'argent cet été pour se joindre au CH!

Le marché de Montréal est encore intéressant pour les agents libres!

HabsolumentFan

Cet été, nombreux étaient ceux qui croyaient que le marché de Montréal n'était plus attirant pour les agents libres de la LNH après que les deux meilleurs joueurs de centre disponibles sur le marché des agents libres, John Tavares et Paul Stastny, ont rejeté du revers de la main l'offre de contrat offerte par Marc Bergevin pour faire leur acquisition.

Mais tout n'est pas que négatif puisqu'il y a un agent libre qui a non seulement choisi Montréal mais il a même accepté moins d'argent pour venir jouer avec le Canadien.

Selon ce que rapporte le journaliste Marc-Antoine Godin de The Athletic, l'attaquant Matthew Peca avait des offres de 6 ou 7 équipes sur la table le 1er juillet dernier, dont une supérieure à celle du CH en terme de dollars. Après mûres réflexions, il a finalement choisi le Canadien. C'est son agent Jay Grossman lui-même qui a confirmé l'information au journaliste:

''Ce n’est pas comme si le Tricolore avait surenchéri contre lui-même dans ce dossier: pas moins d’une douzaine d’équipes ont manifesté de l’intérêt envers Peca durant la période de pourparlers qui précède l’ouverture du marché des joueurs autonomes. Son offensive pour obtenir ses services était mûrement réfléchie. Peca s’est déplacé pour rencontrer deux formations – le Canadien ainsi qu’une équipe de l’Ouest – en plus d’avoir des conférences téléphoniques avec quelques autres formations. Cinq ou six équipes lui ont finalement soumis une proposition inférieure à celle du Tricolore et une autre lui a proposé un salaire passablement plus élevé que les 1,3 million $ obtenus du Canadien, mais pour une saison seulement. Le clan Peca a soupesé les offres avant de juger que celle de Marc Bergevin était la bonne.''

Après quelques matchs préparatoires, on peut déjà voir pourquoi le Canadien (ainsi que les autres équipes dans le derby) s'intéressaient à Peca qui a visiblement un excellent flair offensif mais n'a tout simplement jamais vraiment eu la chance de se faire valoir dans un rôle de régulier dans le LNH.

Cette saison, le sympathique Ontarien qui a une excellente maîtrise du français, pourra enfin prouver ce qu'il sait faire sur une patinoire. À défaut d'avoir pu mettre la main sur certains joueurs vedettes durant l'été, on peut toutefois de consoler sur le fait que le CH a acquis des joueurs qui voulaient vraiment jouer à Montréal et se défoncer pour l'équipe. [pub]