article

Un analyste propose une méga transaction pour amener Jack Eichel à Montréal

Ça passe ou ça casse?

Partager sur Facebook

Tel que nous vous le rapportions plus tôt, tout indique que l'attaquant vedette Jack Eichel est tanné de perdre à Buffalo et pourrait même être échangé par la direction des Sabres dans les mois à venir.

Par contre, pour mettre la main sur un joueur franchise de la trempe de Eichel, il faut s'attendre à payer très cher et à ce que ça fasse mal à la banque de jeunes joueurs d'une équipe.

À quoi ressemblerait une offre du Canadien pour faire l'acquisition du jeune joueur de centre vedette?

Grant McCagg, ancien recruteur professionnel du CH et maintenant devenu analyste, s'est penché sur la question et a tenté de former une proposition de transaction acceptable pour convaincre les Sabres et potentiellement remporter le derby. On vous rappelle que les Rangers de New York et potentiellement les Kings de Los Angeles ont déjà tâté le terrain de ce côté.

Il a premièrement demandé aux partisans de l'équipe s'ils seraient prêts à échanger Nick Suzuki, un espoir à la défense (Kaiden Guhle/Alexander Romanov) et un choix de 2e ronde pour Eichel? 62.7% des 4142 répondants ont répondu oui.

Par contre, une telle offre ne serait clairement pas suffisante pour acquérir un centre de 1er trio qui figure déjà parmi l'élite de la LNH selon lui.

Selon McCagg, voici ce qui en coûterait réellement au Canadien pour Jack Eichel.

  • Nick Suzuki
  • Tomas Tatar (pour des raisons de masse salariale)
  • Alexander Romanov OU Kaiden Guhle
  • Cayden Primeau

Sans surprise, on parle ici d'un prix énorme mais ce n'est pas tous les jours qu'on peut mettre la main sur un 2e choix total et l'un des meilleurs attaquants de toute la ligue sur le marché des transactions.

  • Âgé de 24 ans, Jack Eichel compile une fiche de 2 buts et 12 passes pour un total de 14 points en 16 matchs jusqu'à présent cette saison. Après la saison en cours il lui restera 5 ans à écouler à son contrat lui rapportant 10 millions par année.

Si vous étiez Marc Bergevin, seriez-vous prêt à conclure cette transaction?