Situation de plus en plus inquiétante concernant Max Domi

Mais que se passe-t-il avec Max Domi?

Publié le par Remi Aboussouan dans Canadiens
Partager sur Facebook
223 223 Partages

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Max Domi a réussi sa rentrée montréalaise. Il arrivait dans un contexte tout sauf évident, après une transaction à un contre un qui a laissé plusieurs partisans perplexes. C'est sûr qu'Alex Galchenyuk ne faisait pas l'unanimité auprès des fans du CH, mais il avait su prouver son talent et ses facultés à hausser son niveau de jeu lorsque ça compte vraiment. Et on avait peur que son départ laisse un vide, au sein du Top-6 des Canadiens.

Mais dès les premiers matchs de la saison, on a bien compris pourquoi Marc Bergevin avait été chercher Max Domi, lui qui s'est démarqué par son intensité, son ardeur au travail et ses talents offensifs, tôt dans la saison. Après un peu plus d'une demi-saison à Montréal, l'ailier de 23 ans trône au sommet des pointeurs du CH avec 39 points en 44 matchs. Pendant ce temps, Galchenyuk connait un début de saison plus difficile en Arizona, lui qui compte 21 points en 32 matchs chez les Coyotes. 

Par contre, c'est plus difficile récemment pour Max Domi, lui qui n'a pas inscrit le moindre petit but depuis le 9 décembre. C'est donc une séquence de 14 matchs sans marquer, au cours de laquelle il a amassé 8 mentions d'assistance. Et si le #13 domine le Tricolore pour le nombre de points, il arrive également en première position dans une autre catégorie moins reluisante: celle du nombre de minutes de pénalité. Avec ses 49 minutes de punition, le bon Max arrive devant Andrew Shaw en première place et c'est vrai qu'il a fait mal à son équipe à plusieurs reprises en raison de son indiscipline, depuis le début de la saison.

D'ailleurs, le coloré animateur Ron Fournier avait quelques petits mots à dire au fils de Tie Domi, après la victoire du CH face aux Red Wings, mardi soir.

Après le but d'assurance de Jeff Petry qui aurait dû sceller l'issue du match, Domi a écopé d'une mauvaise pénalité en troisième période qui a permis aux Wings de réduire l'écart.

« Il écope de ces pénalités-là à des moments très importants, note Fournier.  La game est dans le sac… Mauvaise pénalité en territoire offensif… pour avoir retenu!

« Si c’est un joueur de 4e trio, il est remplacé. Si c’est (Nicolas) Deslauriers qui fait ça, il ne joue pas durant deux matchs. Si c’est (Matthew) Peca qui fait ça, il ne joue plus durant une semaine. Ça n’a pas de sens! »
Ron Fournier

« Est-ce que quelqu'un peut lui dire que si le Canadien est en séries, il va être la cible (des arbitres), il va prendre des pénalités comme ça et on va perdre des matchs à cause de toi?

Partager sur Facebook
223 223 Partages

Source: 98,5 FM
Crédit Photo: NHL.com