article

Signer Phillip Danault ne semble pas une priorité pour Marc Bergevin

Pourrait-il se tirer dans le pied?

Partager sur Facebook

S'il n'en était que de Phillip Danault, il serait déjà en train de négocier un nouveau contrat à long terme avec le Canadien.

Lui qui écoulera la dernière année de son présent contrat la saison prochaine deviendra agent libre sans compensation l'été prochain et pourrait offrir ses services à toutes les formations de la LNH.

Mais Marc Bergevin ne semble pas pressé de négocier avec l'attaquant Québecois.

Lors de son point de presse d'hier, lorsqu'un journaliste lui a demandé quelle était sa prochaine priorité, suggérant qu'il avait à s'entendre avec Danault, le DG du CH a plutôt répondu que sa priorité pour le moment était plutôt de prendre des petites vacances après ses dernières semaines pour le moins chargées.

Selon ce que rapporte le journaliste Louis-André Larivière de TVA Sports, l'agent de Danault, Don Meehan, affirme que son client n'a toujours pas reçu d'offre formelle de la part de la direction du Canadien même si son client est prêt à négocier avant que ne débute la prochaine saison.

"Ce serait la préférence de Phillip de négocier un contrat à ce moment-ci avec les Canadiens. Nous faisons des efforts à cet égard. Nous avons eu des discussions avec Marc Bergevin et John Sedgwick au sujet de la situation contractuelle de Phillip mais le délai est incertain. Nous continuerons d'y travailler."- Don Meehan

Selon ce que rapporte l'animateur et analyste Jean-Charles Lajoie, le contrat de Danault ne serait pas dans les plans à court ni même moyen terme de la direction.

Bergevin a même évoqué la relève de l'équipe au centre, faisant allusion aux jeunes Ryan Poehling et Jake Evans, lors de son point de presse, affirmant que le Canadien se trouvait en bonne posture à cette position.

S'agit-il d'une stratégie pour tenter de lui faire revoir ses demandes salariales à la baisse, lui qui exigera possiblement un contrat d'environ 6 millions de dollars par année après avoir signé à rabais son dernier contrat?

Chose certaine, de nombreuses formations de la LNH sauteraient à pieds joints sur l'occasion si l'attaquant Québecois devenait disponible sur le marché des transactions ou sur le marché des agents libres.