article

Seulement quatre intouchables chez le Canadien?

Êtes-vous en accord avec cette affirmation?

Partager sur Facebook

Le Canadien semble plus que jamais rendu à la croisée des chemins et d'importantes décisions partout à travers l'organisation, autant sur la glace qu'à l'extérieur, devront être prises dans les prochaines semaines et mois à venir.

Les partisans en ont assez après un début de saison catastrophique et demandent pour la plupart une reconstruction complète de l'équipe actuelle.

Le journaliste Mathias Brunet de La Presse a imaginé dans son plus récent article à quoi pourrait ressembler une telle reconstruction.

Tout d'abord, il croit qu'il faudrait nommer un nouveau DG qui n'a aucune attache avec les joueurs et le personnel en place, c'est à dire quelqu'un qui proviendrait de l'extérieur de l'organisation. Une fois nommé, il devrait avoir carte blanche autant sur la direction à prendre avec le personnel sur la patinoire que le personnel d'entraîneurs.

Ensuite, Brunet cible quatre joueurs qui devraient être considérés intouchables par le nouveau DG: Les attaquants Nick Suzuki et Cole Caufield ainsi que les défenseurs Kaiden Guhle et Alexander Romanov. Tout le reste de l'équipe devrait selon lui être disponible au plus offrant.

Ceci incluerait Carey Price, qu'il n'hésiterait pas à accepter de retenir une partie de son salaire pour les dernières années de son contrat dans le but de convaincre une autre organisation de l'acquérir dans une transaction. Même chose pour Brendan Gallagher qui, en raison de son nouveau contrat, n'a pas beaucoup de valeur sur le marché en ce moment.

Jonathan Drouin, Christian Dvorak, Tyler Toffoli, Josh Anderson, Ben Chiarot et compagnie devraient également tous être offerts aux autres équipes.

Il faut selon lui accumuler le plus possible de choix au repêchage ainsi que d'espoirs tout en réduisant la masse salariale de l'équipe pour ensuite l'utiliser pour accomoder d'autres équipes avec des mauvais contrats en retour de hauts choix et espoirs supplémentaires.

Il faudrait aussi être patient et accepter de perdre avec les jeunes de l'organisation qui obtiendraient plus de place dans l'alignement et qui, inévitablement, feraient des erreurs que nous devrions tolérer.

Mais, selon lui, jamais le Canadien n'acceptera de réaliser une reconstruction complète.

Voyez son billet en détails au bas.