article

Ovechkin insulte Drouin après l'avoir blessé

L'étoile russe n'a exprimé aucun remords, bien au contraire.

Partager sur Facebook

Hier, les Canadiens de Montréal obtenaient une victoire bien méritée face à la meilleure équipe de la LNH, les Capitals de Washington par la marque de 5-2. Le tricolore a marqué 4 buts sans réponse en 2e période e les Capitals n'ont jamais pu se relever.

Lorsque le match était encore sans buts, en début de 2e période, Alex Ovechkin a anéanti Jonathan Drouin avec une violente mise en échec. Le québécois a du quitter le match de peine et de misère. Alors que Drouin effectuait une passe en zone adverse, Ovechkin est arrivé à fond de train dans son angle mort et s'est projeté sur lui. Drouin a percuté le sol avec force et a eu beaucoup de misère à se relever.

C'est peut-être ce geste de la part du capitaine des Capitals qui aura motivé la troupe de Claude Julien. Le CH a marqué ses quatre buts sans riposte presqu'immédiatement après la mise en échec sur Drouin.

Très heureusement, Drouin a pu effectuer un retour dans le match e 3e période. Il y a eu plus de peur que de mal dans son cas. Cela étant dit, la mise en échec d'Ovechkin à son endroit était à la limite de la légalité. Lorsqu'on entre en contact avec un joueur à une telle vitesse et dans son angle mort, il est clair qu'on ne cherche pas uniquement à le mettre en échec et à le sortir du jeu, mais à le sonner, voir même à le blesser.

Ovechkin n'a pas été pénalisé sur la séquence, même si on peut voir ses patins quitter la glace une fraction de seconde avant l'impact. Il est strictement interdit de mettre un joueur en échec en sautant, en se projetant. Toutefois, presque tout le monde s'accorde sur la légalité de la mise en échec malgré le fait qu'Ovechkin ait semblé se jeter sur Drouin.

Si ce geste est légal, la question suivante se pose: pourquoi permettons-nous encore des gestes qui mettent la sécurité des joueurs en danger? Certains diront que malgré les efforts récents de la ligue pour mieux encadrer les mises en échec et assurer la sécurité des joueurs, il existe d'autres mesures qui pourraient davantage assurer l'atteinte de ces objectifs. Par exemple, on pourrait interdire les mises en échec dans l'angle mort des joueurs qui sont inévitablement dangereuses.

Ovechkin, lui, est cependant bien évidemment en désaccord avec l'ajout de telles mesures. Hier, en entrevue suite au match, il a lancé à la fois une flèche à Drouin et aux partisans qui estiment que son geste a été délibérément dangereux et donc punissable. Le russe lance tout simplement: " C'est du hockey, pas du ballet!"

Quel manque de classe de sa part! Probablement frustré de la défaite de son équipe, il ne semble pas du tout se soucier de l'état de celui qu'il a envoyé au vestiaire. Même si sa mise en échec était légale, on s'attend à plus d'humanité et d'esprit sportif de la part d'un vétéran et d'un leader comme Ovechkin.