article

“Nick Suzuki n'est pas une super vedette”

Voyez ses explications!

Partager sur Facebook

Peut-être devrait-on modérer nos attentes envers le jeune attaquant Nick Suzuki, lui qui connait des hauts et des bas depuis le début de la saison, maintenant qu'il est officiellement le centre numéro un de l'équipe avec personne derrière lui pour potentiellement le déloger.

Selon le très respecté Guy Boucher, ancien entraîneur-chef devenu analyste, il est encore en apprentissage et il n'est pas une super vedette, contrairement à ce que certains partisans peuvent espérer.

Voici ce qu'il avait à dire sur ce sujet au micro des Amateurs de Sports, sur les ondes du 98.5 Sports

"En séries l'an dernier, Nick Suzuki n’était pas ciblé par les autres équipes (Toronto, Winnipeg, Las Vegas), mais c’est ce que Jon Cooper a fait en finale de la coupe Stanley et on a vu le résultat. Moi, si je suis les Capitals à domicile, c’est Alexander Ovechkin dans les pattes à Suzuki et Cole Caufield chaque fois qu'ils sont sur la glace parce qu’ils ne sont pas capables de gérer ça à chaque présence. Ce sont de jeunes joueurs en apprentissage. Donc, il y a plusieurs lacunes. Évidemment, Caufield en a beaucoup plus que Suzuki, mais quand même. Suzuki, on le voit, dès que l’on est sur la route, il n’a pas été capable de gérer ça depuis le début de l’année. Mais ce n’est pas de sa faute : il est en formation et ce n’est pas une super vedette. Il faut faire attention. Ça va être un très bon joueur. Il va être un très bon joueur dans la Ligue nationale, mais ce n’est pas un Sidney Crosby, ce n’est pas Auston Matthews, ce n’est pas Connor McDavid."- Guy Boucher

Il a tout de même ajouté que les comparaisons avec Ryan O'Reilly n'étaient pas mauvaises et qu'il pourrait éventuellement un jour aspirer à devenir ce type de joueur, soit un excellent joueur mais pas nécessairement exceptionnel.

  • Âgé de 22 ans, Nick Suzuki compile une fiche de 4 buts et 11 passes pour un total de 15 points en 22 matchs jusqu'à présent cette saison.

Plus tôt cett saison, il a signé un contrat de 8 ans d'une valeur totale de 63 millions de dollars, soit une moyenne de 7.875 millions par année.