article

“Nick Suzuki n'est pas loin d'être un joueur de concession”

Une grosse déclaration de la part de l'analyste!

Partager sur Facebook

Plus tôt cette semaine, nous vous rapportions que le jeune attaquant Nick Suzuki du Canadien avait été nommé sur l'équipe d'étoiles des recrues de la LNH pour la saison 2019-20.

Il s'agissait là d'un bel exploit qui le place parmi une classe à part regroupant une petite poignée de joueurs dans l'histoire du Canadien de Montréal: Brendan Gallagher (2013), Carey Price (2009), PK Subban (2011), Michael Ryder (2004), Oleg Petrov (1994), Gilbert Dionne (1992), Patrick Roy (1986), Kjell Dahlin (1986), Chris Chelios (1985), Steve Penney (1985) et Mats Naslund (1983).

Acquis des Golden Knights de Vegas dans la fameuse transaction de Max Pacioretty, Suzuki ne fait que s'améliorer depuis son arrivée à Montréal, si bien qu'il est maintenant déjà considéré comme le centre de premier trio de l'équipe en vue de la saison prochaine.

Mais l'animateur et analyste Jean-Charles Lajoie a été plus loin lors de sa plus récente émission JiC sur les ondes de TVA Sports. Selon lui, Suzuki n'est pas un joueur générationnel ni un joueur de concession... Mais pas loin! Il s'attend même à le voir récolter de 70 à 75 points minimum et remporter le trophée Selke, remis au meilleur attaquant défensif de la ligue, à un certain point dans sa carrière.

Voici ce qu'il avait à dire:

"J’ai des petites nouvelles pour les gens [...] Nick Suzuki est-il un joueur générationnel? Un joueur de concession? Peut-être pas. Mais il n’est vraiment pas loin de ce titre. C’est un joueur responsable et électrisant. Avec tout ce qu’il vient de me démontrer à sa première saison dans la LNH, il peut assurément rêver à une place minimale de finaliste au trophée Selke (meilleur attaquant défensif) quelque part au cours de sa carrière. Suzuki va en accumuler des points. Beaucoup. Et c’est connu : on veut maintenant que le meilleur attaquant défensif affiche aussi un bon rendement en attaque. On veut un gars responsable, bon au cercle des mises en jeu, efficace en désavantage numérique et dominant sur la surface en entier. Mais on veut également que le récipiendaire du Selke récolte entre 70 et 75 points. Et tout ça, selon moi, Suzuki est en mesure de l’accomplir."- Jean-Charles Lajoie
  • Âgé de 21 ans, Nick Suzuki a compilé une fiche de 13 buts et 28 passes pour un total de 41 points à sa toute première saison dans la LNH.

Êtes-vous en accord avec la déclaration du coloré animateur?