Nick Suzuki, le futur Ryan O'Reilly du Canadien?

Énorme comparaison pour le jeune espoir du CH!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
267 267 Partages

Depuis déjà quelques semaines, tous les analystes et experts couvrent Nick Suzuki d'éloges.

Le jeune attaquant de 19 ans, déjà considéré comme le meilleur espoir de l'organisation, a dominé la OHL durant toute la saison avant de pulvériser toutes les équipes sur son passage en séries éliminatoires, traînant sa formation jusqu'à la Coupe Mémoriale.

Maintenant, il ne fait plus aucun doute qu'il aura une longue et belle carrière dans la LNH.

André Tourigny, entraîneur-chef de la dernière formation à subir les ravages de Suzuki en finale de la OHL, croyait bien le connaître et savoir comment limiter les dégâts mais s'est vite aperçu qu'il était encore meilleur qu'il ne le pensait. En entrevue avec le journaliste Mathias Brunet de La Presse, Tourigny ne s'est pas gêné pour comparer Suzuki à un jeune Ryan O'Reilly, rien de moins:

"Tu le vois jouer contre les autres clubs et tu penses savoir à quel point il est bon. Tu te dis d'accord, il est fort, mais ça risque d'être différent contre ton défenseur de 6 pieds 6 pouces et 236 livres Kevin Bahl. C'est un autre animal quand même "Bahler". Mais tu l'affrontes et tu réalises qu'il est capable de faire les mêmes choses contre "Bahler"... Je le trouvais très bon, très intelligent, je trouvais qu'il faisait plein de bonnes choses sur la glace, mais en l'affrontant, tout s'est amplifié. C'est son intelligence dans les mises au jeu, sa façon d'absorber les mises en échec, sa façon de protéger sa rondelle, plein de choses qui en font un joueur très difficile à contrer. Je le savais, mais je ne savais pas à quel point. Il va jouer pro, mais je connais le monde de Montréal, ce n'est pas un McDavid, un MacKinnon ou un Guy Lafleur qui va transporter les foules. Ça va être un très, très bon joueur de hockey. Il va aider son club à gagner, son coach va l'adorer et le faire jouer beaucoup, mais ce n'est pas un électrisant. Ça sera au minimum un gars de deuxième trio, un attaquant du top six. Il me fait beaucoup penser à Ryan O'Reilly (qui lance de la gauche cependant, contrairement à Suzuki, un droitier). Comme pour Suzuki, il faut affronter ou diriger O'Reilly pour réaliser à quel point il est meilleur que ce qu'on croit. Il fait plein de choses : il lit le jeu, il coupe les passes, il ne fait pas beaucoup d'erreurs. Ces gars-là sont difficiles à affronter. Je ne suis pas gêné de les comparer, ça va être dans cette catégorie-là."-André Tourigny

De quoi être extrêmement excité pour la suite des choses chez le Canadien! 

Croyez-vous que Suzuki jouera dans la LNH dès la saison prochaine ou une année dans la Ligue Américaine pourrait lui être bénéfique? 

Partager sur Facebook
267 267 Partages

Source: La Presse