Canadiens : Marc Bergevin se fait ramasser par un chroniqueur de La Presse
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Marc Bergevin se fait ramasser par un chroniqueur de La Presse

Il ne mâche pas ses mots!

Publié le par Remi Aboussouan dans Canadiens
Partager sur Facebook
66 66 Partages

On le sait, Marc Bergevin n'est pas particulièrement dans les bonnes grâces des journalistes montréalais, depuis quelques mois. Le rendement de l'équipe sur la glace cette saison a prouvé sans l'ombre d'un doute que plusieurs des décisions prises par le directeur-général du CH au cours des derniers mois n'étaient pas les bonnes.

Et la façon dont il a expliqué les déboires de l'équipe lors du bilan de fin de saison tenu il y a quelques jours n'a rien fait pour rassurer les partisans. La principale raison évoquée par Bergevin lors de son point de presse a été un problème d'attitude chez les joueurs. Voilà une explication un brin simpliste qui en a fait sourciller plus d'un.

Parmi eux on retrouver le chroniqueur Stéphane Laporte qui signe un texte coup de poing dans La Presse.

Voici quelques extraits de sa chronique au cours de laquelle il critique fermement le directeur général du Canadien:

«Le Canadien en 2017-2018 : 29 victoires, 40 défaites en temps « régulier », 13 défaites en prolongation, 71 points. Au 28rang de la Ligue nationale de hockey. Une attaque anémique, une défense poreuse, un gardien mélangé. Pourquoi cette médiocrité ? À cause de l’attitude. C’est ainsi que Marc Bergevin, le directeur général, a expliqué l’une des pires saisons de la longue histoire des jadis Glorieux.

Il y avait une mauvaise attitude dans le vestiaire, dès le camp d’entraînement. Et cette attitude négative, émanant de certains leaders, a perduré toute l’année. Que va-t-on faire pour que ça change, l’automne prochain ? On va parler avec les joueurs concernés, et s’ils ne comprennent pas l’importance d’avoir une bonne attitude, on va se départir de leurs services.

Ça ne vous tentait pas de faire ça avant ? Comme lors du camp d’entraînement ? Ou après le piètre début de saison ? Ou avant le congé des Fêtes ? Ou à la pause du match des Étoiles ? Ou avant la date limite des échanges ? Pourquoi attendre que la saison se termine pour régler un problème d’attitude ?»

«Vous avez échangé P.K. Subban à Nashville parce qu’il nuisait à l’attitude de l’équipe. Nashville a atteint la finale l’année dernière et a terminé au premier rang de toute la LNH cette saison. Ça va bien, l’attitude, là-bas ! On en voulait à Subban parce qu’il manifestait trop sa joie après une victoire. On n’a pas ce problème-là avec les gars qu’on a maintenant, ils perdent tout le temps.

Comment peut-on continuer à prétendre que ce fut un bon échange ? Weber est un bon joueur. Un leader silencieux. Mais son silence n’a pas permis de régler le problème d’attitude dans le vestiaire. Et sa présence sur la glace, entre deux blessures, n’a pas transformé l’équipe. Bien sûr, ce n’est pas seulement P.K. qui fait en sorte que les Predators sont si dominants. Mais la preuve est faite que le style de P.K. ne nuit pas à l’esprit d’équipe, comme on a essayé de nous le faire gober à Montréal. Il fallait juste qu’il soit entouré de gars avec la bonne attitude. De gars forts. Comme lui. Bref, vous n’avez pas échangé le bon joueur.»

On vous invite fortement à lire sa chronique en intégralité ici.

Il est vrai que si le CH a un aussi gros problème d'attitude c'est en grande partie la faute de Marc Bergevin. L'équipe qui était sur la patinoire cette saison était celle qu'il a bâtie, avec des joueurs choisis par lui ou des membres de sa garde rapprochée. C'est facile de blâmer les autres, mais pourquoi avoir consenti des contrats à long terme à des joueurs qui ont un problème d'attitude?

Espérons, pour Bergevin et pour tous les fans du CH, que les choses auront le temps de changer de façon drastique, d'ici l'an prochain. Parce que si le Canadien connait une autre saison de misère comme celle de 2017-2018, parions que Marc Bergevin ne sera plus en poste, dans un an, pour dresser son bilan d'après-saison...

Partager sur Facebook
66 66 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Keystone Press Agency