article

Marc Bergevin pourrait s'être tiré dans le pied!

Ouch!

Partager sur Facebook

Depuis déjà plusieurs semaines, voire même plusieurs mois, la direction du Canadien était bien au fait que l'équipe allait terminer très bas au classement général et potentiellement avoir un choix de première ronde de qualité supérieure au prochain repêchage.

Ça fait donc un bon moment que les hommes de hockey du CH analysent au peigne fin tous les meilleurs joueurs qui seront disponibles à Dallas au mois de juin prochain. Maintenant que l'on sait que le Canadien repêchera au troisième rang, on peut compter sur les doigts d'une main les joueurs qui intéressent vraiment le Canadien à ce rang. Selon plusieurs experts, la sélection logique au 2e et au 3e rang serait soit le russe Andrei Svechnikov ou le tchèque Filip Zadina.

Quelle que soit la préférence du personnel de recruteur de l'équipe entre les deux joueurs, et ils en ont certainement une, Rick Dudley est bien au fait du joueur que reluque Trevor Timmins et sa bande au troisième rang.

Aujourd'hui, on apprend qu'après lui avoir permis à Dudley de discuter avec les autres équipes de la LNH, il a accepté une offre des Hurricanes de la Caroline pour occuper exactement le même poste que celui qu'il occupait à Montréal.

Le problème, c'est que les Hurricanes ont remporté le 2e choix à la loterie du repêchage samedi dernier et se présenteront au podium juste avant le Canadien en juin. En connaissant toute la stratégie de repêchage de l'équipe, Dudley pourrait donner un dur coup au CH en volant le joueur que l'on espérait repêcher. Ceci s'applique pour les rondes ultérieures également alors que l'équipe se dirige vers son repêchage le plus important de la dernière décennie.

Pour cette raison, il est permis de croire que Bergevin s'est tiré dans le pied en acceptant de laisser aller son bras droit pour une équipe rivale juste avant la séance de repêchage.

Par contre, comme le rapporte l'analyste Andrew Zadarnowski, lorsque le Canadien avait embauché Dudley il y a 6 ans, Bergevin avait dû négocier pendant près de trois semaines avec le DG de l'époque à Toronto, Brian Burke, qui insistait pour qu'il ne soit pas présent à la séance de repêchage et qu'il ne puisse pas utiliser ses infos de l'interne des Leafs pour aider le Canadien. Espérons que le DG du CH a négocié pareille entente avec les Hurricanes mais comme l'annonce s'est fait en quelques jours à peine, il est permis d'en douter.