article

Marc Bergevin est le plus travaillant de tous les DG's de la ligue

Il ne chôme pas pour tenter d'améliorer sa formation!

Partager sur Facebook

On connait tous un ami qui se plait à dire que Marc Bergevin "ne fait jamais rien" en tentant de discréditer les compétences du DG du Canadien.

Pourtant les chiffres le prouvent: Bergevin est le 3e DG le plus actif de toute la LNH au cours des dernières années au chapitre des transactions.

Difficile de dire le contraire, il est très actif pour tenter d'améliorer son équipe.

D'ailleurs, l'animateur et analyste Martin Lemay de RDS a mentionné un détail intéressant sur la routine de Bergevin, affirmant qu'il faisait de 10 à 12 appels de courtoisie aux autres DG's de la ligue à chaque semaine durant toute la saison, question de s'assurer d'être au fait de tout joueur qui pourrait potentiellement être disponible sur le marché et avoir un pouls clair sur le reste de la ligue. Il serait le seul à être aussi intense.

C'est ce qu'il a mentionné durant l'émssion On Jase sur les ondes de RDS, prenant soin de rappeler aux DG's de salon qu'il sait ce qu'il fait.

"Marc Bergevin est reconnu comme celui qui fait le plus d'appels. Marc Bergevin fait de 10 à 12 appels par semaine et à chaque trois semaines il parle à tous les directeurs gérants. Il serait le seul à avoir cet agenda aussi chargé de téléphones. Juste un appel de courtoisie. "Comment ça va? Aurais-tu un joueur de disponible?". Il serait celui qui est le plus sur le téléphone. La preuve: Depuis qu'il a été embauché il est un de ceux qui fait le plus de transactions, mineures ou majeures. La seule affaire que vous ne pouvez pas être d'accord avec Marc Bergevin c'est son évaluation des gars. Parce que quand il fait une transaction et vous n'êtes pas d'accord, dites-vous qu'il a fait le travail mais vous n'êtes pas d'accord avec son évaluation du gars. Moi j'ai pour mon dire: Entre mon opinion sur la plomberie et celle d'un plombier, j'vais prendre l'opinion du plombier. Marc Bergevin a le nez dans le four à tous les jours fack entre son opinion à lui sur un joueur pis celle d'un gars qui mange des Cheetos dans son sous-sol, j'vais prendre l'opinion de Marc Bergevin."- Martin Lemay

De son côté, l'entraîneur-chef Guy Boucher a mentionné à quel point c'est difficile de compléter la transaction que l'on veut dans la LNH. C'est d'ailleurs la chose qui l'a le plus surpris lorsqu'il faisait partie du Lightning de Tampa Bay et des Senators d'Ottawa.

"Oublie pas aussi que l'échange qui est fait par un DG est rarement son option A. C'est presque jamais ton option A. C'est pas ça que tu voulais. un moment donné tu as ton option A, B, C, D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N... Ah! Mon option O c'est la seule que je peux faire. Toutes les autres il n'y a rien à faire, j'ai tout essayé et ils ne veulent rien savoir de mes joueurs l'autre bord. Même si tu mettais 4 joueurs dans un échange, l'autre équipe veut pas se départir de ce joueur-là. T'offrirais la moitié du club, elle ne te le donnerait pas. Moi c'est peut-être la chose la plus étonnante dans la LNH à portes fermées. Comment difficile c'est de réussir un échange. C'est la chose qui m'a le plus surpris moi. Combien de temps, combien d'appels, comment difficile et comment jamais jamais jamais tu réussis à faire l'échange que tu veux. C'est fou!"- Guy Boucher

On s'attend d'ailleurs à ce qu'il continue d'être actif au cours des prochaines semaines et utiliser son surplus de choix au repêchage et sa place sur la masse salariale pour tenter d'améliorer sa formation en vue de la saison prochaine. 

Vous pouvez visionner l'émission juste ici