article

Marc Bergevin avait une entente en place pour faire l'acquisition de Pierre-Luc Dubois en 2016

Tout a changé à la dernière seconde

Partager sur Facebook

Lors de son podcast "31 thoughts", le journaliste de Sportsnet Elliotte Friedman a dévoilé plusieurs détails intéressants sur l'affaire Pierre-Luc Dubois.

Tout d'abord, on apprend que ce n'est pas nécessairement nouveau comme information à l'intérieur de l'organisation de savoir que Dubois n'est plus heureux à Columbus. Le québécois n'a pas toujours eu la meilleure relation avec son entraîneur John Tortorella et, toujours selon Friedman, il aimerait jouer dans un plus gros marché de hockey. (comme Montréal)

Rappelons que lors du Repêchage de 2016, les Jackets ont surpris la planète hockey au grand complet en sélectionnant Dubois, et non le jeune finlandais Jesse Puljujarvi, qui était vu comme un choix facile et évident au troisième rang. 

Les impacts :

- Une transaction entre le CH et les Canucks a avorté incluant PK Subban ! Il y avait une transaction de conclue entre Vancouver et Montréal pour envoyer Subban en Colombie-Britannique contre le 5e choix au total si, et seulement si, Pierre-Luc Dubois était disponible.

- Les Rangers allaient également faire l'acquisition du choix #4 des Oilers dans une transaction monstre pour repêcher Clayton Keller, mais l'entente a été brisée au moment où Edmonton a réalisé que Puljujarvi était toujours disponible.

Pourquoi Pierre-Luc Dubois a signé un nouveau contrat s'il veut être échangé ? Tout simplement parce qu'il veut jouer au hockey en attendant de changer d'adresse, mais il n'y a plus aucun doute : il a demandé une transaction. Nous savons donc que Marc Bergevin adore Dubois, il allait en faire l'acquisition en 2016, alors Montréal veut assurément Dubois. Mais quel serait le prix ? 

Selon Friedman, les noms de Jesperi Kotkaniemi et/ou Nick Suzuki seraient assurément impliqués. Le DG de Columbus Jarmo Kekalainen demandera beaucoup en retour de son joueur de centre numéro 1, et il n'est pas pressé de l'échanger.

Un dossier qui fera couler beaucoup d'encre dans les prochains mois assurément !