article

Marc Bergevin a-t-il évité une grave erreur?

Ouch!

Partager sur Facebook

Plus tôt cette saison, les Blue Jackets de Columbus ont mis sur le marché des transactions le gros joueur de centre Québecois Pierre-Luc Dubois.

Évidemment, le Canadien s'est informé du prix à payer pour en faire son acquisition, lui qui venait de connaître des séries éliminatoires exceptionnelles l'an dernier et avait pratiquement à lui seul éliminé les Maple Leafs de Toronto.

Selon plusieurs, il représentait tout ce dont avait besoin le CH et aurait pu devenir le centre #1 de l'équipe pour les années à venir.

Si l'on se fie aux rumeurs de l'époque il en aurait coûté au Canadien le jeune attaquant Nick Suzuki ou le jeune défenseur Alexander Romanov comme base en plus du jeune gardien Cayden Primeau pour vraiment intéresser les Blue Jackets.

Un prix excessivement élevé mais qui à l'époque semblait en valoir peut-être la peine avec le potentiel élevé de Dubois en plus d'être un joueur de chez nous.

Mais Marc Bergevin n'a finalement pas mordu à l'hameçon et n'a pas tenté de battre l'offre des Jets de Winnipeg qui ont accepté de donner les jeunes attaquants Patrik Laine et Jack Roslovic en retour.

Dubois a connu une saison régulière difficile à Winnipeg, terminant avec une récolte totale de 9 buts et 12 passes pour un total de 21 points en 46 matchs.

Puis, les séries éliminatoires se sont présentées. Après avoir offert une performance correcte face aux Oilers d'Edmonton en première ronde, il a été absolument horrible face au Canadien en deuxième ronde. Au final, il a compilé une fiche de 3 passes en 7 matchs durant les séries.

Lui dont on espérait pourrait saisir l'occasion de la perte de Mark Scheifele pour prendre l'offensive de l'équipe en main durant son absence, a tellement été mauvais aux yeux de l'entraîneur-chef Paul Maurice qu'il a fini par le reléguer sur le quatrième trio. Rien de moins.

Après l'élimination des Jets, certains analystes le comparaient déjà à l'ancien du Canadien Chad Kilger, un gros bonhomme avec tous les outils pour devenir une star dans la LNH mais qui n'aura jamais su atteindre son plein potentiel. On affirmait d'ailleurs que les Jets étaient pris avec Dubois qui a perdu énormément de valeur durant la dernière saison et ils doivent maintenant espérer le voir rebondir puisqu'ils perdraient beaucoup trop de valeur dans une transaction l'impliquant cet été.

Bien sûr, Pierre-Luc Dubois n'est âgé que de 22 ans et a encore le temps de se développer mais en date d'aujourd'hui, le DG du Canadien semble avoir évité une grave erreur en décidant de garder ses jeunes joueurs à Montréal et refusant de payer le gros prix pour l'attaquant Québecois. 

L'avenir pourra nous dire s'il aura eu raison mais pour l'instant il parait très bien.