article

Les Penguins et les Oilers auraient Tomas Tatar dans leur viseur

Marc Bergevin l'échangera-t-il?

Partager sur Facebook

Nous sommes aujourd'hui à un mois jour pour jour de la date limite des transactions et le Canadien se retrouve présentement à 10 points d'une place en séries éliminatoires avec seulement 32 matchs à jouer à la saison.

À moins d'un revirement spectaculaire et rapide, on peut donc s'attendre à voir Marc Bergevin se mettre en mode vendeur et liquider certains joueurs de l'équipe en retour de jeunes espoirs et choix au repêchage. Rappelons que le prochain repêchage, que l'on dit la meilleure cuvée des 10 dernières années en terme de talent, se déroulera au Centre Bell à Montréal en juin prochain.

Mais la question est qui partira?

On sait déjà que le gardien vedette Carey Price ainsi que le capitaine Shea Weber ne bougeront pas de Montréal cette saison puisque le DG du Canadien l'a confirmé lui-même.

L'un des noms qui risque de générer le plus d'intérêt dans son équipe est certainement l'attaquant Tomas Tatar.

Âgé de 29 ans, il a une autre saison à écouler l'an prochain à un salaire moyen de 5.3 millions de dollars avant de devenir agent libre sans compensation. 

Selon ce que rapporte le journaliste et insider Pierre LeBrun de The Athletic, les Penguins de Pittsburgh et les Oilers d'Edmonton, tous deux à la recherche d'un ailier top-6, pourraient avoir un grand intérêt pour ses services.

Reste maintenant à savoir ce qu'ils seront prêt à offrir et si cette offre sera suffisante pour convaincre Bergevin de le laisser partir. On croit que le CH serait en mesure d'avoir au minimum un choix de première ronde pour ses services.

Que devrait-il exiger en retour de Tatar?

Jusqu'à présent cette saison, il compile une fiche de 17 buts et 26 passes pour un total de 43 points en 50 matchs.

En Prolongation

L'entraîneur-chef Joël Bouchard du Rocket de Laval a accepté de commenter la démission du président Mark Weightman hier.

Le club école du Canadien est d'ailleurs en voie de connaitre sa meilleure saison depuis 2010-11.

Contrairement à la plupart de ses coéquipiers, le vétéran attaquant Ilya Kovalchuk a choisi de ne pas prendre de vacances durant la semaine de congé du Canadien et met plutôt les bouchées double à l'entraînement.