article

Le compte Twitter des Golden Knights se tape une crise en temps réel

Moins baveux cette année...

Partager sur Facebook

Ce n'est pas la joie chez les Golden Knights de Vegas, en ce début de saison.

Les surprenants finalistes de la Coupe Stanley l'année dernière jouent du très mauvais hockey et après deux périodes, ce soir face aux Penguins de Pittsburgh, ils tiraient de l'arrière 4-1.

Évidemment, contrairement à la saison précédente, les Golden Knights ne sont plus en position de se comporter en fanfarons sur Twitter en se moquant de leurs adversaires.

Et il semblerait que cela joue beaucoup sur les nerfs du gestionnaire de communauté de l'équipe du Nevada puisqu'il est entré ce soir en full breakdown mode.

Alors que c'était l'égalité 1-1, ce dernier a écrit que le mood de l'équipe pouvait se résumer à "incapable de défaire le noeud dans son soulier".

C'est en 2e période que tout a dégénéré pour les Golden Knights, qui ont vu Phil Kessel inscrire son troisième but du match (tous inscrits en 2e), qui faisait 3-1 Penguins. Les casquettes ont volé sur la glace et la vue de ce spectacle en était trop pour le gestionnaire de médias sociaux.

"Vous savez que vous ne reverrez jamais vos casquettes"...

Quand les Pens ont fait 4-1, cela en fut trop pour le pauvre employé.

"4 pour eux. 1 pour nous. Se sentir comme si notre chien avait mangé notre chapeau préféré".

En tout cas, si la saison des Golden Knights continue ainsi, le gestionnaire de communauté va trouver la saison longue... Mettons cela sur le dos du karma (même si ce n'est plus le même employé)!

"En tout cas... avez-vous des plans de souper vous aaauuutres?"

Un premier point dans la LNH pour Dahlin

Les poolers qui comptaient sur Dahlin pour leur fournir des points à la tonne dès cette saison ont de quoi être déçus depuis le début du calendrier officiel, mais le jeune phénomène a finalement inscrit un premier point dans la LNH ce soir, sur un but de Nathan Beaulieu.

Malgré les prédictions optimistes de certains experts, ce sera vraisemblablement encore une année de misère pour les Sabres.