Le CH a trouvé un véritable diamant en 7e ronde!

Il pourrait s'agir d'un des plus gros vols depuis longtemps!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
283 283 Partages

Avec les attaquants Pavel Datsyuk (6e ronde / 171e total) et Henrik Zetterberg (7e ronde / 210e total), les recruteurs des Red Wings de Detroit semblaient être devenus les experts pour dénicher des joueurs vedettes en fin de repêchage et réaliser de véritables vols sous le nez des autres équipes de la LNH.

Le Canadien pourrait-il être la prochaine équipe à avoir déniché une future star en fin de repêchage?

C'est du moins ce que de plus en plus d'experts semblent croire depuis la dernière année. 

Durant l'encan de 2017, Marc Bergevin, conseillé par le recruteur en chef de l'équipe, Trevor Timmins, a réclamé en 7e ronde (199e choix total) le gardien Cayden Primeau. Outre le fait qu'il soit le fils de Keith Primeau, ex-attaquant vedette de la LNH, les gens n'avaient pas trop fait de cas avec ce choix qui en semblait un de routine ou presque.

Puis, un an plus tard, tout semble avoir changé.

Primeau ne cesse d'impressionner et brise tout sur son passage, si bien qu'il fait écarquiller les yeux de plus en plus d'observateurs qui peinent à croire qu'il ait pu glisser aussi loin au repêchage. Le journaliste Andrew Zadarnowski de Habs Eyes On The Prize est un de ceux-là:

"Quel vol Cayden Primeau pourrait devenir. Tout le crédit revient à Trevor Timmins et les recruteurs du Canadien pour avoir fait leurs devoirs et ne pas avoir écouté son entraîneur des gardiens qui se questionnait sur son caractère."

Déjà considéré comme un talent élite, Primeau ira, en compagnie d'un autre gardien de l'organisation - Charlie Lindgren - au camp des gardiens des États-Unis. 

Selon USA Hockey, le camp de quatre jours regroupe certains des meilleurs gardiens de but Américains éligibles à représenter leur pays sur la scène internationale. Primeau fait partie des 27 gardiens qui ont reçu leur invitation officielle pour ce camp, chose peu banale pour un choix au repêchage aussi tardif.

L'an dernier, évoluant dans le calibre universitaire, le jeune gardien de 19 ans a compilé une fiche de 19 victoires, 8 défaites et 5 défaites en prolongation en plus de maintenir une moyenne de buts alloués de 1.92 et un taux d'efficacité incroyable de 0.931, prouvant à tous qu'il n'avait rien d'un choix de 7e ronde.

Bien qu'il soit encore loin de la LNH, il sera intéressant de suivre son parcours. Chose certaine, il s'agit possiblement du plus gros vol de l'équipe depuis longtemps. Si sa progression continue de la sorte, le gardien de 6'3"/181lbs pourrait même éventuellement devenir le prochain gardien numéro un de l'équipe, quand Carey Price se fera vieillissant.

"What a steal Primeau might end up being. Full credit to Timmins and the scouts for doing their homework, and not just listening to Primeau's USHL goalie coach who questioned his character. Full story:"

Partager sur Facebook
283 283 Partages