article

Le Canadien présentement à vendre? Un analyste dévoile une théorie qui expliquerait bien des choses!

Très intéressant!

Partager sur Facebook

Personne ne comprend ce qui se passe actuellement au sein de la direction du Canadien.

Comment est-ce qu'un propriétaire peut ne pas donner une prolongation de contrat à son DG qui vient d'amener l'équipe, contre toutes attentes, jusqu'en finale de la coupe Stanley il y a de cela quelques mois à peine.

Selon ce que nous vous rapportions hier, Réjean Tremblay a eu la confirmation que Geoff Molson est actuellement indécis et incapable de prendre la décision de signer Marc Bergevin à une prolongation de contrat ou le congédier.

Le problème viendrait donc d'en haut. Mais comment est-ce possible?

L'animateur Martin Lemay a peut-être mis le doigt sur le bobo. Lors de son émission Le Retour Des Sportifs sur les ondes du 91.9 Sports, Lemay a affirmé que tout ce qui se passe depuis les dernières semaines dans l'entourage du Canadien correspond à ce que ferait un propriétaire d'équipe qui tente de vendre sa franchise.

"Je te pose une question: Tu peux signer ton joueur recrue à plusieurs millions de dollars même si ton équipe est à vendre. Mais est-ce que tu peux signer ton directeur gérant 5 ans à gros cash si ton équipe est à vendre? Ça veut dire que un nouveau propriétaire de mettre son homme de confiance. Toutes les décisions qui sont prises, fait le décompte. C'est de la pure spéculation mais imagine-toi que l'équipe est à vendre, toutes les décisions qui ont été prises et celles qui n'ont pas été prises, correspondent à une équipe qui serait à vendre. On n'a pas attaché le propriétaire avec des contrats incroyables, Shea Weber qui quitte et on projette pas de le ramener qui est un soulagement sur la masse salariale, on n'a pas donné de contrat qui serait lourd de porter à qui que ce soit, outre Suzuki mais ça c'est correct parce que c'est un joueur franchise, Geoff Molson ne s'adresse pas à la foule, etc. Tsé il n'est pas obligé de nous le dire que son équipe est à vendre mais ça serait un maudit beau timing pour casher parce que son équipe vaut plus qu'un milliard de dollars."- Martin Lemay

Même s'il répète qu'il ne s'agit que de spéculation de sa part, force est d'admettre que l'analyste soulève un point fort intéressant et pourrait avoir découvert la raison pourquoi les choses semblent si compliquées et confuses au sein de la direction de l'équipe depuis les derniers mois.

Et si c'est à ça que Marc Bergevin faisait référence hier quand il disait que "dans un monde idéal, il aimerait rester"? Si le Canadien est présentement à vendre, ce ne serait effectivement pas un monde idéal pour Bergevin qui serait à la merci d'un potentiel nouveau propriétaire qui déciderait de son DG de confiance à son arrivée.

"Comment peux-tu ne pas parler à ton GM qui vient de t'amener en finale de la Coupe Stanley? Quand il dit dans un monde idéal, si M. Molson était capable de me donner le contrat que je veux, je resterais ici. Mais c'est pas idéal, son équipe est à vendre mais je peux pas vous le dire."- Martin Lemay

Imaginez le scénario. Tout ça ferait beaucoup de sens et expliquerait bien des choses.