article

Le Canadien pourra racheter le contrat de Karl Alzner dès demain

Voyez les détails!

Partager sur Facebook

En vue de la prochaine saison, le Canadien dispose déjà d'un confortable coussin sur sa masse salariale pour faire des ajouts à son alignement, question d'améliorer immédiatement l'équipe.

Marc Bergevin n'a d'ailleurs pas tardé à bouger en faisant l'acquisition du vétéran gardien Jake Allen des Blues de St. Louis pour régler son problème de gardien auxiliaire à Carey Price et du défenseur Joel Edmundson des Hurricanes de la Caroline pour améliorer le côté gauche de sa brigade défensive.

On s'attend d'ailleurs à le voir être actif au cours des semaines menant au repêchage annuel ainsi que l'ouverture du marché des agents libres, au début du mois d'octobre.

Comme à chaque année, nombreux sont les gens qui suggèrent que la direction de l'équipe pourrait finalement racheter le contrat du vétéran défenseur Karl Alzner. Lui qui célèbre aujourd'hui son 32e anniversaire de naissance pourrait recevoir un beau cadeau de la part du DG du Canadien puisque dès demain, les équipes de la LNH pourront procédé aux rachats de contrats. La fenêtre des rachats sera ouverte entre le 25 septembre et le 8 octobre

S'il était racheté par le Canadien, il pourrait tenter de signer un nouveau contrat à rabais dans l'espoir de retrouver ailleurs un poste de défenseur régulier dans la LNH.

Alzner avait signé un contrat de 5 ans à Montréal à titre d'agent libre sans compensation en 2017. Il ne lui reste maintenant que 2 saisons à écouler à son contrat lui rapportant la somme de 4.625 millions de dollars par année.

Est-ce maintenant le temps de racheter son contrat pour enfin profiter de plus d'espace sur la masse?

Tout dépendra de la stratégie de Marc Bergevin.

Selon ce qu'expliquait l'analyste Andrew Zadarnowski de Habs Eyes On The Prize, racheter le contrat de Alzner en vue de la saison prochaine coûterait plus cher au Canadien que de le laisser jouer dans la Ligue Américaine.

  • En rachetant le contrat de Alzner immédiatement, le Canadien hypothéquerait 3.958 millions sur la masse salariale (une économie de 0.667 million) alors que l'équipe paierait une pénalité de 0.833 million sur la masse en 2022-23 ainsi que 2023-24. 
  • À l'inverse, de simplement laisser Alzner évoluer dans la Ligue Américaine avec le Rocket de Laval toute la saison hypothéquerait l'équipe de 3.55 millions sur la masse salariale (une économie de 1.075 million) et ce, sans avoir à payer de pénalité dans le futur.

Le Canadien n'aurait donc aucun intérêt à s'ajouter des pénalités inutiles pendant deux ans si le rachat du contrat de Alzner ne donnerait aucune marge de manoeuvre supplémentaire à l'équipe.

"Alzner n'aimera pas la réponse, mais la frappe sur la masse salariale est plus petite s'il retourne jouer à Laval (ou autre part dans la LAH) au lieu d'un rachat."- Andrew Zadarnowski

De plus, l'entraîneur-chef Joël Bouchard martèle chaque fois qu'il en a la chance à quel point Alzner est un professionnel qui ne fait pas de vagues dans les médias malgré la situation frustrante et un modèle à suivre pour les jeunes joueurs de l'équipe. Dans ces circonstances, il se veut un atout pour l'organisation même s'il est surpayé pour ce qu'il apporte concrètement.

Par contre, le Canadien pourrait stratégiquement racheter son contrat cette année pour se faire de la place sur la masse en vue de l'an prochain.

  • Si cette année il ne serait pas avantageux de le faire, tel que démontré plus haut, l'impact du contrat de Alzner sur la masse, si racheté, serait de 1.958 million l'an prochain. Comparé aux 3.55 millions qu'il en coûterait de le laisser à Laval, il s'agirait d'une économie de 1.592 million.
  • Racheter le contrat de Alzner l'an prochain plutôt ne ferait économiser qu'environ 1 million de dollars, soit moins que de simplement le laisser dans la Ligue Américaine.

En gros, Marc Bergevin devra donc faire le calcul et statuer s'il serait avantageux pour lui d'économiser 1.592 million sur sa masse l'an prochain mais ajouter en pénalités 0.833 million pendant deux ans ensuite. Chose certaine, la décision devra se prendre cette année puisque ce sera maintenant ou jamais.

Voyons voir d'ici la fin du mois quelle sera la stratégie de la direction de l'équipe.