article

Le Canadien a trouvé le point faible des Penguins

Ouch!

Partager sur Facebook

Avant que ne débute la série entre le Canadien de Montréal et les Penguins de Pittsburgh, la majorité des experts ne donnaient absolument aucune chance à la troupe de Claude Julien de renverser les puissants Penguins.

Classés en toute dernière position des 24 équipes invitées au tournoi des séries éliminatoires, le CH avait connu une saison de misère et on doutait qu'il puisse même rivaliser avec ses adversaires.

Pourtant, après trois matchs de disputés dans la série, les Penguins font maintenant face à l'élimination, à la grande surprise de tous.

Mais que s'est-il passé pour que le CH prenne une avance de 2 à 1 dans cette série?

Il semblerait que le Tricolore a trouvé le point faible de ses adversaires et il s'agit d'un point faible de 3.25 millions de dollars.

Tel que le rapporte l'analiste Ryan Lambert, le vétéran Jack Johnson des Penguins a été sur la glace sur 5 des 8 buts accordés par son équipe à 5 vs 5 depuis le début de la série. En fait, il se classe au deuxième rang des pires défenseurs de la ligue depuis le début des séries pour ce qui est de son ratio de buts accordés par 60 minutes.

Pourtant, l'entraîneur-chef Mike Sullivan n'a pas encore cru bon apporter de modifications à son alignement et le garde au sein de sa brigade défensive partante. Il sera intéressant de voir s'il fera partie de l'alignement de son équipe alors qu'ils feront face à l'élimination pour le match de vendredi, lui qui a terminé la rencontre avec une fiche de -3 hier.

Avec l'avantage de la patinoire et le dernier changement, Claude Julien a le luxe de pouvoir envoyer sur la patinoire ses meilleurs éléments offensifs lorsque Johnson est envoyé dans la mêlée de l'autre côté, ce qui devient un énorme point faible pour les Pens dans les circonstances.

Ironiquement, lorsque les Penguins lui ont accordé un contrat de 5 ans d'une valeur totale de 16.25 millions en 2018, soit une moyenne de 3.25 millions par année, le Canadien était l'équipe finaliste dans le derby pour tenter le signer.

Lui qui a encore 3 ans à écouler à son contrat après cette saison, disons que Marc Bergevin a eu chaud.