La sélection de Juraj Slafkovsky ne faisait pas l'unanimité chez les recruteurs du Canadien

Voyez les détails!

Marco Normandin

Jeudi dernier, la direction du Canadien a lancé une onde de choc à travers le Centre Bell en montant sur le podium pour sélectionner le gros ailier de puissance Juraj Slafkovsky au tout premier choix de la séance de repêchage 2022.

Quelques jours avant, le DG Kent Hughes avait mentionné en point de presse qu'il n'avait toujours pas fait son choix et que la liste de finalistes avait été réduite à trois joueurs.

Semblerait que ce n'était pas du bluff dans le but de créer un écran de fumée.

Selon ce que rapportent le journaliste Alexandre Gascon de Radio-Canada et David Beaucage, animateur du podcast Drette Sul Tape, plusieurs recruteurs du Canadien étaient en amour avec le spectaculaire attaquant Logan Cooley et l'avaient au sommet de leur liste de repêchage.

Il ne s'agissait cependant pas des recruteurs les plus hauts placés dans l'organigramme de l'équipe alors ils n'ont visiblement pas été en mesure de faire pencher la balance de leur côté mais ils ont visiblement pris part à un important débat à l'interne qui a même nécessité une entrevue de dernière minute avec Slafkovsky le matin du repêchage pour avoir plus d'informations sur lui avant de prendre une décision finale.

Bien sûr, on se doute que certains recruteurs de l'équipe devaient de leur côté avoir Shane Wright comme choix numéro un, créant ainsi une importante impasse.

Clairement, cette séance de repêchage n'a pas fini de faire jaser et sera extrêmement intéressante à analyser dans quelques années. Espérons que la direction du Canadien a fait le bon choix.