article

La fin pour Michael McCarron à Montréal?

C'est tellement difficile pour le colosse...

Partager sur Facebook

Serait-ce la fin à Montréal pour Michael McCarron?

On dirait que le gros #34, qui vient encore une fois d'être renvoyé au club-école des Canadiens, semble peu à peu s'éloigner d'un poste de régulier avec l'équipe qui l'a sélectionné en première ronde du repêchage de 2013.

Le journaliste de Radio-Canada, Guy D'Aoust, est d'avis que la raison est bien simple: il n'est pas assez talentueux:

"Le premier choix du Tricolore au repêchage de 2013 semble incapable de s'établir dans la Ligue nationale. Pourquoi? Réponse facile: il manque de talent."

Or, il mentionne qu'il ne faut pas abandonner et essayer tant bien que mal de "sauver ce pauvre McCarron", comme il le dit si bien. Le journaliste est d'avis que l'attaquant de 22 ans devrait se trouver un modèle duquel s'inspirer, comme Brian Boyle, des Devils du New Jersey.

"Boyle fait 1,98 m (6 pi 6 po), comme McCarron.
Il a été un choix de premier tour lui aussi (26e en 2003 - McCarron 25e en 2013). Il a maintenant 32 ans. Il a obtenu son premier poste régulier à 25 ans. Il marque en moyenne 10 buts par année depuis 8 ans. Mais il rend service. Il frappe. Il prend de la place. Il est fort et intimidant. Et il y a toujours une place pour lui dans un quatrième ou même un troisième trio.
Est-ce que McCarron pourrait devenir un Brian Boyle? Je crois que oui."

Est-ce que le problème de McCarron est réellement qu'il n'a pas de modèle? Difficile à affirmer avec certitude. En 59 matchs dans la LNH, il n'a réussi qu'à marquer deux buts et cinq passes pour un maigre total de sept points, en plus d'ajouter 88 minutes de pénalité.

Avez-vous jeté la serviette sur son cas?