La cuvée 2017 du Canadien est plus prometteuse qu'on le pense!

Les espoirs du club repêchés l'an dernier connaissent d'excellentes saisons!

Publié le par Thomas Picotte-Lavoie dans Canadiens
Partager sur Facebook
31 31 Partages

Au repêchage 2017 de la LNH qui se tenait à Chicago, les Canadiens de Montréal ont sélectionné dans l'ordre :

1. Ryan Poehling, Centre (1ère ronde, 25e au total)

Il a amassé 7 buts, 15 passes pour 22 points en 24 matchs avec les Huskies de St. Cloud State dans la NCAA en plus de présenter un différentiel de +7.

2. Josh Brook, Défenseur (2e ronde, 56e au total)

Il a amassé 2 buts, 19 passes pour 21 points en en 27 matchs avec les Warriors de Moose Jaw dans la OHL en plus de présenter un différentiel incroyable de +36.

3. Joni Ikonen, Centre (2e ronde, 58e au total)

Ikonen évolue avec des hommes en Finlande dans la SM-Liiga avec le KalPa Kuopio, affichant 3 buts, 6 passes pour 9 points en 44 matchs.

4. Scott Walford, Défenseur (3e ronde, 68e au total)

Il a amassé 27 passes en 55 matchs avec les Royals de Victoria dans la WHL en plus de présenter un différentiel de +7.

5. Cale Fleury (3e ronde, 85e au total)

Il a récolté 10 buts et 30 passes pour 40 points en 54 parties réparties entre Kootenay et Regina, lui qui a été échangé en début de saison par le Ice pour finalement s'aligner avec les Pats. Il affiche un différentiel de +19.

6. Jarret Tyszka, Défenseur (5e ronde, 149e au total)

Il a amassé 6 buts, 27 passes pour 33 points en 53 matchs avec les Thunderbirds de Seattle.

7. Cayden Primeau, Gardien de but (7e ronde, 199e au total)

En 25 parties à Northeastern dans la NCAA, il affiche un dossier de 12-6-5, un taux d'efficacité de .925 et une moyenne de buts alloués de 1,97.

Si l'on se fie à l'analyse de Grant McCagg, ancien recruteur de la LNH devenu analyste, la cuvée 2017 du Canadien est bien meilleure qu'on le prétend :

Selon McCagg, si c'était à refaire, la majorité (5 sur 7) des choix du Tricolore auraient été sélectionné dans le top 50. Pourtant, le Canadien a réussi à mettre la main sur ces espoirs de qualité sans posséder de choix très élevés dans le repêchage. 

C'est à se demander si Trevor Timmins et son équipe représentent le réel problème au niveau du développement des jeunes espoirs. Choisissent-ils les mauvais joueurs ou est-ce plutôt la faute de Sylvain Lefebvre et de l'organisation du Rocket de Laval qui peinent à les faire passer à un autre niveau? 

Le débat est lancé!

Partager sur Facebook
31 31 Partages

Source: Twitter
Crédit Photo: Capture d'écran Twitter - Canadiens Report