L'impact du prochain repêchage d'expansion pour le CH!

Qui le Canadien perdra-t-il?

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
119 119 Partages

Ce n'est maintenant qu'une formalité, dans les prochains jours, les gouverneurs procéderont au vote pour l'arrivée possible d'une 32e franchise dans la LNH et remettre les clés d'une franchise d'expansion à la ville de Seattle.

À moins d'une surprise majeure, le commissaire Gary Bettman et les dirigeants de la ligue accepteront la proposition et le chèque de 650 millions de dollars qui y est associé. Ce qu'on ne sait pas pour le moment, c'est si Seattle joindra la LNH pour la saison 2020-21 ou plutôt la saison 2021-22.

Le groupe de Seattle aimerait bien joindre la ligue le plus tôt possible et tenteront de convaincre Bettman et les gouverneurs de le faire pour 2020-21.

Le journaliste Mathias Brunet de La Presse s'est d'ailleurs penché sur la situation du Canadien s'il devait y avoir un repêchage d'expansion en 2020. Voici ses conclusions.

On sait déjà que les règles pour le repêchage d'expansion de Seattle seront exactement les mêmes que celles dont ont bénéficié Vegas. C'est donc dire qu'à moins d'une transaction d'ici-là, le Canadien sera forcé de protéger le défenseur Jeff Petry et le gardien Carey Price, qui ont tous deux une clause de non-mouvement à leur contrat.

On se doute que les attaquants Jonathan Drouin, Max Domi, Brendan Gallagher et Tomas Tatar seraient également protégés, tout comme le défenseur Shea Weber.

Là où la direction du Canadien aura une décision difficile à faire sera de protéger trois des attaquants suivants: Philip Danault, Artturi Lehkonen, Paul Byron, Joel Armia, Andrew Shaw et un seul des défenseurs suivants: Noah Juulsen, Victor Mete, Mike Reilly, Brett Kulak, Jordie Benn, David Schlemko et Xavier Ouellet.

Le gardien Charlie Lindgren serait également exposé au repêchage à moins d'être échangé d'ici-là.

De son côté, le jeune Jesperi Kotkaniemi serait exempt du repêchage et serait automatiquement protégé en vertu des règlements.

"À moins d'un revirement de situation étonnant, les gouverneurs de la LNH approuveront demain l'arrivée de Seattle d'ici les deux prochaines années. Les répercussions seront plus importantes pour certains. Chez le Canadien, par exemple, les effets perturbateurs sont moins importants que pour d'autres équipes, même si ils pourraient affecter le portrait en défense. Si l'équipe avait à soumettre une liste de joueurs protégés, selon les termes du dernier élargissement des cadres, celui de Vegas, les pertes ne seraient pas dramatiques."

De tout ce lot, la franchise de Seattle ne pourra réclamer qu'un seul joueur de l'organisation du Canadien. Chaque formation aura le choix de protéger la combinaison de 7 attaquants, 3 défenseurs et 1 gardien OU 8 patineurs (attaquants + défenseurs) et un gardien.

Quelle serait votre liste de protection si vous étiez à la place de Marc Bergevin?

Partager sur Facebook
119 119 Partages

Source: La Presse