Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

L'arrivée de Connor Bedard forcerait les dirigeants du Canadien à prendre d'importantes décisions

Un impact immédiat !

Cimon Asselin

C'est enfin le grand moment qui approche pour de nombreux partisans de la LNH puisque c'est lundi soir que nous allons finalement connaître la nouvelle destination du phénomène Connor Bedard

Vous êtes plusieurs à penser que c'est impossible de voir le numéro 98 et j'ai récemment pris le temps de vous prouver le contraire. 


Si Bedard s'amène à Montréal, les dirigeants devront prendre d'importantes décisions.

Tout d'abord, il y aurait un changement important du côté de Kirby Dach puisque ce jeune homme a trop de talent pour pivoter un 3e trio. Je pense qu'il devrait revenir à un poste d'ailier pour s'amener sur la première ligne. 

Cole Caufield
viendrait compléter le trio. Nous aurions donc Caufield, Bedard et Dach. 

Rafaël Harvey-Pinard demeurerait avec Nick Suzuki avec Josh Anderson de l'autre côté. Avec la saison 2022-23 de RHP, je pense qu'il mérite sa chance. 

C'est ensuite qu'il y a particulièrement des décisions importantes à prendre. À mon avis, Sean Farrell n'est pas prêt pour obtenir un poste régulier dans la LNH dès l'an prochain. 

Je n'ai pas de problème à voir Juraj Slafkovsky sur le 3e trio puisqu'il doit continuer de progresser tranquillement dans la grande ligue. Christian Dvorak est loin d'être un joueur exceptionnel, mais il lui reste encore deux ans de contrat. 

J'ai hésité à placer Brendan Gallagher sur le 3e ou le 4e trio. Le jeu commence à être rapide pour lui, mais je lui donnerais une chance de débuter avec Slafkovsky et Dvorak sur la 3e ligne. 

Que fait-on de Mike Hoffman ? Bonne question. Le problème est que l'attaquant n'est pas un joueur de profondeur et que, pour être moindrement productif, il doit être sur un trio offensif. Ce sera sa dernière année de contrat la saison prochaine et disons qu'il n'y a plus vraiment de place pour lui sur les deux premiers trios du club. 

Je n'ai pas de problème à utiliser Rem Pitlick et Denis Gurianov de temps à autre sur différents trios. Ce dernier a démontré quelques bonnes choses, mais est-ce suffisant pour avoir convaincu les dirigeants ? 

Plus haut, je vous parlais d'Hoffman, mais c'est encore pire avec Joel Armia. Pour l'instant, on le place sur le 4e trio. On verra s'il sera de retour l'an prochain. Il y a également Jesse Ylonen qu'il ne faut pas oublier sauf que son poste est encore loin d'être assuré avec le grand club. 

Voici la « nouvelle » attaque du Canadien si Bedard s’amène à Montréal : 

Caufield - Bedard - Dach
Harvey-Pînard - Suzuki - Anderson
Slafkovsky/Hoffman - Dvorak - Gallagher
Pitlick/Pezzetta - Evans - Armia/Gurianov
 

Sur l'avantage numérique, Jonathan Drouin était régulièrement utilisé à l'arrière. Pour prendre ce rôle, il faut assurément un excellent manieur de rondelle avec une bonne vision du jeu. Je pense que Nick Suzuki pourrait prendre la place de Drouin et s'amener aux côtés de Mike Matheson. 

Caufield - Bedard - Dach 
Matheson - Suzuki 


Le Tricolore aurait maintenant tout un avantage numérique ! 

Articles recommandés:

Restez dans le jeu avec les dernières nouvelles, analyses et exclusivités de l'univers du hockey!
Restez dans le jeu avec les dernières nouvelles, analyses et exclusivités de l'univers du hockey!