Joël Bouchard sert un sévère avertissement à Nikita Scherbak!

Il y a un nouveau shériff en ville à Laval!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
29 29 Partages

La semaine dernière, la direction du Canadien annonçait avoir finalement pris une décision dans le dossier Nikita Scherbak, le cédant temporairement dans la Ligue Américaine de Hockey à des fins de conditionnement pour aller jouer quelques matchs avec le Rocket de Laval, lui qui n'avait pas joué un seul match à Montréal depuis le début de la saison, étant retranché pour les 11 premiers matchs du Canadien.

Après un premier match où il était naturellement rouillé, l'entraîneur-chef du Rocket a été clément avec son nouveau joueur, affirmant qu'il avait fait ce qu'on lui avait demandé et qu'il était normal qu'il ne soit pas dans une forme optimale, dû les circonstances.

Par contre, les choses se sont gâchées à son deuxième match. Critiqué dans le passé et plus particulièrement durant le camp d'entraînement pour son manque d'ardeur au travail et son manque d'intensité, Scherbak n'a pas aidé sa cause vendredi soir dernier.

On dit souvent que le naturel revient toujours au galop et c'est peut-être ce qui s'est passé dans son cas. Visiblement insatisfait de la performance de son joueur, l'entraîneur-chef Joël Bouchard, reconnu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, ne s'est pas gêné pour le critiquer sévèrement après la rencontre, lançant une phrase assassine qui voulait en dire long à son endroit:

"Ouf...c’est pas vraiment ce que représente un séjour pour conditionnement. Je n’ai pas du tout aimé son implication ce soir."

Jusqu'à présent, Scherbak a disputé 3 matchs avec le Rocket, ne récoltant aucun point et maintenant un différentiel de -2. À sa défense, il était ennuyé par un virus samedi dernier, le limitant sur la patinoire. Ceci dit, il n'a rien cassé jusqu'à maintenant et la semaine s'annonce cruciale dans son cas, alors que le Rockt jouera 3 matchs en 4 soirs.

Selon ce que rapporte Renaud Lavoie de TVA Sports, l'entraîneur-chef du Rocket a d'ailleurs servi un sévère avertissement à Scherbak lorsqu'il s'est amené avec l'équipe, lui indiquant de ne pas se comporter en rockstar parce qu'il arrive de la LNH et qu'il devait jouer de la bonne façon en se joignant aux rangs:

"On va jouer trois matchs en quatre soirs, pour un joueur qui n’a pas joué souvent, c’est bon parce que tu penses moins sur la glace et tu as rapidement la chance de te reprendre si tu fais des erreurs. Lorsque tu joues un match par semaine ou un par deux semaines, tu sais que tes opportunités sont limitées. On va le laisser jouer. Reste qu’il a été averti comme tous les autres, peu importe ton nom dans le dos, ton salaire, ou d’où tu viens, il faut que tu joues de la bonne façon et que ton attitude soit bonne et jusqu’à présent son attitude a été très bonne."

Bien qu'il semble avoir la bonne attitude, il devra mettre des points au tableau cette semaine avant que son assignement temporaire dans la Ligue Américaine ne prenne fin et que Marc Bergevin doive prendre une décision dans son cas, avec le surplus de joueurs à Montréal.

Partager sur Facebook
29 29 Partages

Source: TVA Sports