Joël Bouchard commente le travail des journalistes!

Pas de zone grise pour Bouchard!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
107 107 Partages

C'était l'heure du bilan aujourd'hui chez l'Armada de Blainville-Boisbriand après avoir été éliminé en finale de la LHJMQ en 6 matchs face au Titan d'Acadie-Bathurst dimanche dernier.

Le DG et entraîneur-chef de l'équipe, Joël Bouchard, était bien entendu présent à la conférence de presse de l'équipe pour y faire un compte rendu de sa saison.

Bien que la direction de l'équipe avait pris soin de préciser qu'il ne serait pas question de son avenir ou de ses projets personnels, les rumeurs envoyant Bouchard dans l'organisation du Canadien sont évidemment revenues sur le sujet au cours du point de presse. Ce dernier en a profité pour se vider le coeur et commenter le travail des médias qui suivaient son équipe au cours des dernières semaines tout en expliquant pourquoi il ne voulait pas répondre aux questions sur son avenir aujourd'hui:

''Si je répond aujourd'hui, c'est pas parce que je ne vous aime pas. Moi je contrôle l'environnement que je peux. Moi je trouve ça plate pour mes gars. C'est un bilan de l'Armada et je trouve ça plate que ce soit sur moi. J'ai pas besoin d'exposure. Je me promène avec une casquette et je vais faire mon épicerie. Je fais pas ça pour les kodaks le hockey. J'aime ça, je suis passionné et je le fais pour les bonnes raisons. Mais pour moi j'vais te dire que c'est quelques chose que je trouve extrêmement plate pour mes joueurs. Je trouve ça plate et je comprend votre travail, j'ai été l'autre côté et j'ai été assis sur votre chaise un bout de temps, je trouve ça plate parce que je trouve que ça a enlevé des belles histoires ou ça a enlevé un peu de lustre à mes gars qui le méritent. Ça je trouve ça plate. Je trouve ça plate que ça ait tourné autour de moi. Je trouve ça plate que ça soit dans un scrum, que mes gars se défoncent et font 35$ par semaine et vont à l'école et se donnent devant des partisans extraordinaire et la 3e question soit 'Qu'est-ce que tu penses des rumeurs?' Je trouve ça plate. Je comprend la business mais je trouve ça décevant que mes joueurs aient des fois passé un peu, pas tout le temps, mais un peu à côté. Mais tu sais je peux pas arriver et sortir de mes gonds à toutes les deux secondes et vous dire de ne pas me poser de questions. Je comprends que vous avez un travail à faire, j'suis pas nono. J'ai été là moi aussi, je l'ai fait. Je l'ai fait devant 20 000 personnes au Centre Bell au milieu de la glace alors je sais c'est quoi. Mais de l'autre côté, je trouve ça plate pour mes gars. Ils méritaient mieux que ça des fois. Ils méritaient mieux que le coach se fasse poser une question. C'est pas moi qui joue, c'est eux autres qui tiennent le bâton."

Chose certaine, on aura toujours l'heure juste avec Joël Bouchard!

Vous pouvez visionner au bas l'extrait vidéo.

Partager sur Facebook
107 107 Partages

Source: Luc Gélinas