article

Jean-Charles Lajoie ramasse Max Domi dans un coup de gueule sans retenue

Oh boy!

Partager sur Facebook

Le Canadien perd, une participation aux séries relèverait du miracle et on parle de changements majeurs à Montréal. Tous les ingrédients sont là pour que certains analystes sportifs piquent des colères.

C'est exactement ce que l'animateur et chroniqueur sportif Jean-Charles Lajoie a fait ce matin dans sa chronique du Journal de Montréal, dans laquelle il n'y va pas de main morte avec Max Domi qui, rappelons-le, deviendra joueur autonome avec compensation à la fin de la présente saison.

Si les chiffres individuels du fils de Tie sont satisfaisants depuis un mois, l'animateur-vedette de TVA Sports croit toutefois que Domi a une attitude répréhensible, le traitant au passage "d'enfant roi".

"Max Domi est un enfant roi. Il oriente généralement les décisions le concernant en fonction de ses envies. Le petit garçon ne veut pas jouer à l’aile. Toutefois, il ne rend personne meilleur à titre de joueur de centre. Une réflexion s’impose et un contrat pont de deux ans n’est pas du tout impensable cet été. La saison prochaine sera la dernière aux contrats de Gallagher, Danault et Petry. Si je prends le risque d’attendre à l’été 2021 pour offrir ou pas un nouveau contrat à Petry, je fais de Gallagher et Danault mes priorités de l’été qui s’en vient." -Jean-Charles Lajoie, Journal de Montréal

Hier, c'était Dany Dubé qui suggérait que Max Domi pourrait être transigé à une équipe comme les Oilers...

"Domi est attrayant pour plusieurs équipes, dont les Oilers. Les Oilers regardent tout près, ici, à Montréal, parce que c’est une fin de contrat pour Max Domi. Domi a joué pour l’équipe nationale junior. Bob Nicholson est un ancien du programme national. McDavid connaît très bien Max Domi. Ils ont eu du succès ensemble chez les juniors sur le plan international." –Dany Dubé, 98,5

Et pas besoin de vous rappeler que ce matin, le bon vieux Bergie demandait à Marc Bergevin d'échanger Price et Weber. 

Quand c'est rendu que trois des chroniqueurs sportifs les plus en vue de la province suggèrent d'échanger le noyau du Canadien au complet, c'est que le bordel est bien pris à Montréal. Reste à voir si cette tempête sonnera la fin pour le coach et le DG...