article

Jean-Charles Lajoie ramasse Geoff Molson et Marc Bergevin

Voyez son opinion ici

Partager sur Facebook

Dans un texte d'opinion publié sur le site web du Journal de Montréal, Jean-Charles Lajoie exprime sa façon de voir les choses en ce qui concerne la direction du Tricolore. 

Rappelant la saison en montagne russe du CH, il commence par le premier échelon du bas, l'entraîneur. Selon lui, Dominique Ducharme n'a d'autre choix que de marcher sur des oeufs. La fragilité de son vestiaire est palpable d'une conférence de presse à l'autre. Il est pris entre l'arbre et l'écorce. 

Par la suite, Marc Bergevin est sur du temps emprunté selon lui. Le directeur général, qui est présentement sous le protocol de la COVID, n'a plus d'affaire là. De plus, les relations avec son patron sont rendues à un point où les deux hommes ne s'en tiennent qu'au strict minimum hockey, raconte Lajoie. Une atmosphère qui doit se faire sentir jusqu'au vestiaire.

L'animateur de JiC croit que le DG devrait être remplacé d'ici Noël. Ce qui accordera, au nouvel élu, une moitié de saison pour se mettre à l'aise et établir sa stratégie pour la saison à venir ainsi que pour le prochain repêchage. 

Tant qu'à Molson, Lajoie lui reproche une absence flagrante depuis le début de la présente campagne et un manque de courage envers Bergevin. Selon lui, si le dossier du contrat du DG avait été réglé pendant la saison morte, le Canadien ne serait pas dans les bas-fonds du classement aujourd'hui. Un manque de leadership du propriétaire de l'équipe qui coûtera cher au CH pour les années à venir et au futur DG qui en subira les conséquences. 

Qu'en pensez-vous?