article

Jake Allen est passé à deux doigts d'être échangé samedi

Oh, wow!

Partager sur Facebook

Maintenant que le repêchage d'expansion du Kraken de Seattle est chose du passé, nous pouvons affirmer que le Canadien s'en est très bien tiré dans les circonstances.

Perdant le jeune défenseur Cale Fleury aux mains du Kraken, le CH a pu se permettre de conserver dans son alignement les vétérans Carey Price et Shea Weber, et ce, sans même les protéger, eux qui faisaient partie des joueurs disponibles à la direction du Kraken.

Comme il devait initialement protéger Price, Marc Bergevin a discuté avec son homologue de Seattle, Ron Francis, sur le prix à payer pour ne pas qu'il sélectionne son auxiliaire Jake Allen lors du repêchage. Aucune chance que Bergevin ne paie le prix exorbitant qui lui était exigé. On parle d'un choix de 2e ronde ainsi qu'un espoir.

Or, il faut se rappeler que Montréal était dans une situation précaire. Sachant très bien que Price risquait de devoir se faire opérer durant la saison morter et ainsi rater plusieurs semaines en début de saison, l'idée de perdre sa police d'assurance devant le filet sans rien n'obtenir en retour était le pire des scénarios. C'est pourquoi Bergevin s'était résigné à tenter de l'échanger, question au moins d'obtenir quelque chose en retour.

Selon ce que rapporte le journaliste et insider Pierre LeBrun de The Athletic, samedi dernier le Canadien était sur le point d'échanger Allen. Toujours selon LeBrun, deux équipes étaient dans la course: Les Sharks de San Jose et les Sabres de Buffalo, mais c'est l'initiative de Carey Price qui est tout venu changer. Sachant qu'il était une option peu alléchante en raison de son lourd contrat et ses blessures, il a offert à son DG de lui-même lever sa clause de non-mouvement, question qu'il soit laissé sans protection au repêchage pour aider son équipe. C'est ce qui est venu tout changer dans la stratégie du CH.

Bergevin a donc pris le pari que le Kraken ne toucherait pas à Price pour ces raisons et, hier, nous avons pu le voir avec soulagement remporter son pari et conserver l'un des meilleurs duos de gardiens de la LNH.

Les choses auraient pu tourner à la catastrophe, certes, mais au final le Canadien est un des grands gagnants du processus d'expansion.