article

Guy Boucher est tanné d'entendre parler de Jonathan Drouin!

Un autre segment très pertinent!

Partager sur Facebook

Vous avez été nombreux hier à adorer notre publication sur les débuts de Guy Boucher à l'émission On Jase sur les ondes de RDS.

L'ancien entraîneur-chef de la LNH avec le Lightning de Tampa Bay et les Senators d'Ottawa en avait surpris plus d'un avec son franc parler et l'efficacité de son intervention, appuyant ses dires avec plusieurs exemples puisés dans sa carrière dans la LNH.

À se deuxième présence à l'émission il n'a encore une fois pas déçu.

Discutant de la performance des vétérans lors du camp d'entraînement du Canadien, Boucher a fait réaliser aux partisans et journalistes qu'il n'avait pas lieu de critiquer les joueurs établis de l'équipe, notamment l'attaquant Jonathan Drouin, à ce moment-ci de l'année:

"Écoute, on est tellement loin du calibre de la LNH. On commence à se faire des idées sur des scrimmages finalement. J'ai le goût de dire au monde d'arrêter de parler des vétérans. À part si c'est quelqu'un qui joue pour son poste, comme par exemple Nate Thompson, ben lui il voit les jeunes. Lui il va avoir le pétard dans les fesses parce que ça ne lui tente pas qu'un jeune vienne prendre sa place. Mais les autres, tes top-9, arrêtez-moi ça! Ça donne quoi que Jonathan Drouin rentre dans le tas et se casse une jambe? Des millions de dollars partis en fumée dans un match préparatoire. [...] J'ai appris avec le temps que des matchs préparatoires il fallait pas s'en faire avec ça. J'ai des gars très intelligents et archi travaillants comme Martin St. Louis qui était le premier à venir me voir pour me dire qu'il savait qu'il n'était pas à son meilleur mais qu'il ne faisait que commencer à se réchauffer graduellement pour ne pas risquer de s'étirer l'aine ou se déchirer quelque chose et rater les deux premiers mois de la saison. Mais il a raison."- Guy Boucher

Il s'agissait là d'une autre intervention très pertinente de sa part.

En espérant que les partisans et les journalistes sauront prendre du recul et comprendre qu'un joueur comme Jonathan Drouin n'a absolument rien à gagner présentement à manger les bandes lors des premiers matchs préparatoires de son équipe. À la fin du mois de septembre, ce sera cependant une toute autre histoire et à ce moment-là on pourra commencer à s'inquiéter si ses performances ne sont pas au rendez-vous. 

Voyez au bas le très intéressant extrait vidéo.

"Guy n'a pas la langue dans sa poche : « Thompson, lui il va avoir le pétard dans les fesses »"