article

Geoff Molson vient possiblement de réaliser un tour de force magistral

Tout ça fait tellement de sens!

Partager sur Facebook

Après avoir congédié Marc Bergevin, Trevor Timmins et Paul Wilson, le Canadien a annoncé l'embauche de Jeff Gorton à titre de VP Hockey de l'organisation.

Pourquoi est-ce que Geoff Molson, après avoir passé les 10 dernières années à dire (et le répéter pas plus tard que cet été) qu'il n'avait pas besoin d'un VP Hockey dans l'organisation puisqu'il était très bien capable de faire lui-même le travail, engage soudainement un DG anglophone à titre de VP Hockey?

Parce qu'il était le meilleur DG disponible en ce moment mais qu'il ne parle pas français. Voilà la raison.

On se souviendra à l'époque quand le Canadien avait osé nommer Randy Cunneyworth à titre d'entraîneur-chef intérimaire malgré qu'il soit unilingue anglophone. Il y avait des centaines de personnes qui manifestaient devant le Centre Bell avant les matchs. Il s'agit d'un sujet extrêmement délicat.

Selon ce que rapporte le journaliste et insider Frank Seravalli de Daily Faceoff, Molson est présentement en train de réaliser un véritable tour de force en ayant embauché un DG anglophone sans faire paniquer les partisans francophones.

Au cours des prochaines semaines, le Canadien nommera un francophone inexpérimenté à titre de DG de l'équipe officiellement mais dans les faits, ce sera Gorton qui sera au coeur des décisions et orchestrera la reconstruction de l'équipe pendant que celui qui aura le titre de DG sera en quelque sorte son porte parole qui en profitera pour apprendre les rouages du poste aux côtés d'un dirigeant qui compte une massive expérience dans la LNH. Une première dans la LNH alors que généralement, le VP Hockey a un rôle plus effacé dans les organisations.

Mais tout le monde y gagnerait dans ce scénario.

Non seulement le Canadien n'a pas à se limiter au meilleur francophone pour diriger l'équipe mais au meilleur candidat disponible. À l'inverse, le francophone inexpérimenté pourra apprendre énormément dans une position d'envergure, ce qui s'ajoute bien à un CV. Sans nécessairement être un pantin de service, il collaborera étroitement avec Gorton qui lui aura les deux mains sur le volant. C'est ce que l'on proposera comme entente au prochain DG de l'équipe.

Les noms le plus à surveiller dans la course sont les suivants:

  • Daniel Brière - DG de la filiale ECHL des Rangers alors que Gorton était à New York. Les deux hommes se connaissent bien
  • Mathieu Darche - À Tampa Bay depuis déjà 3 ans, compte deux Coupes Stanley à son actif à titre de dirigeant
  • Martin Lapointe - Était à Boston en même temps que Gorton. Fait partie des dirigeants du CH depuis longtemps et son nom revient souvent dans les discussions

Voyons voir qui sera le choix final.