Filip Zadina lance un autre cri du coeur à Marc Bergevin!

Rarement a-t-on vu un joueur autant vouloir jouer à Montréal!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
442 442 Partages

Il y a quelques semaines, le consensus semblait clair et le choix du Canadien au 3e rang total semblait être dans la poche. La plupart des insiders et experts prédisaient que le nom prononcé sur le podium par Marc Bergevin et Trevor Timmins le 22 juin prochain à Dallas serait l'attaquant offensif Filip Zadina.

Mais depuis environ deux semaines, plus rien ne tient et le vent semble avoir complètement tourné. 

De multiples informations envoient plutôt les attaquants Brady Tkachuk ou Jesperi Kotkaniemi et même le défenseur Quinn Hughes à Montréal plutôt que Zadina.

Soudainement, personne ne sait vraiment quel est le plan du Canadien.

Rencontré par le journaliste Jean-François Chaumont du Journal de Montréal, Zadina ne s'est encore une fois pas caché pour avouer qu'il adorerait être repêché par le Canadien, lançant un autre message à peine subtil à Bergevin et Timmins:

"Tu m’excuseras, mais je ne parle pas encore français. Mais je ne détesterais pas apprendre cette langue un jour! Ce serait génial de jouer à Montréal, mais je dois attendre. Je ne sais pas ce qui arrivera le soir du repêchage. Mes sentiments sont assez étranges puisque je ne peux pas prédire exactement où je sortirai. Il y aura peut-être des transactions, il y a toujours de l’action le soir du repêchage. J’ai un esprit compétitif et je veux voir mon nom être prononcé le plus rapidement possible. On sait que Dahlin deviendra le premier choix des Sabres. Après, il y a plus de débats. J’ai fait mes devoirs. J’ai connu une bonne saison à Halifax et un bon tournoi au Championnat du monde junior. J’aimerais jouer dans un marché où le hockey est une religion. Je sais qu’à Montréal, les gens sont passionnés par le Canadien. Il s’agirait d’un sentiment incroyable de porter le chandail de cette équipe et de jouer au Centre Bell, où les gradins sont toujours remplis. Mais je ne peux pas y penser immédiatement. Je ne connais pas encore ma prochaine équipe."

Quand on lui demande quel type de joueur il aspire à être, sa réponse a de quoi faire rêver:

"Je voudrais devenir un ailier comme Nikita Kucherov. Je peux me comparer à lui. Il est un très bon attaquant. Il a un flair offensif incroyable et un très bon tir. Il trouve aussi facilement ses coéquipiers sur la patinoire. J’aime le regarder jouer et je m’inspire de lui."

Est-ce que la direction du Canadien sera vraiment capable d'ignorer un attaquant offensif de talent qui lance un cri du coeur pour jouer à Montréal? La séance de repêchage s'annonce haute en rebondissements! 

Partager sur Facebook
442 442 Partages