Expansion: Jesperi Kotkaniemi causera des maux de tête à Marc Bergevin!

Mauvaise nouvelle pour le CH!

Publié le par Marco Normandin dans Canadiens
Partager sur Facebook
126 126 Partages

Hier, nous vous rapportions que l'arrivée d'une nouvelle équipe d'expansion dans la LNH ne devrait pas trop poser de problème majeur pour Marc Bergevin, lui qui aurait eu comme choix le plus difficile celui de trancher entre deux défenseurs, soit Victor Mete et Noah Juulsen, alors qu'un seul des deux aurait pu être protégé.

Mais ce scénario était dans l'optique où la nouvelle équipe de Seattle s'amenait dans la ligue pour la saison 2020-21 comme c'était initialement prévu.

Or, aujourd'hui le commissaire Gary Bettman a fait l'annonce que Seattle fera plutôt son entrée dans la LNH pour la saison 2021-22, ce qui change complètement la donne.

L'impact le plus important sera certainement celui du contrat du jeune Jesperi Kotkaniemi. Lui qui ne devait qu'être de passage au camp d'entraînement de l'équipe en septembre s'est finalement taillé un poste avec l'équipe et est resté au delà des 9 matchs maximum avant d'entamer son contrat d'entrée. Ainsi, s'il aurait été exempt d'avoir à être protégé sur la liste du Canadien dans un repêchage d'expansion en juin 2020, ce ne sera plus le cas au repêchage d'expansion qui aura plutôt lieu en juin 2021.

À l'inverse, les Oilers d'Edmonton n'auront pas ce problème avec leur jeune défenseur Evan Bouchard, lui qui a été retourné à son équipe junior avant de disputer 10 matchs dans la LNH.

Dans cette optique, Marc Bergevin devra donc faire une place à Kotkaniemi sur sa liste de protection, exposant ainsi un autre joueur qui sera susceptible d'être repêché par la nouvelle équipe et quitter pour Seattle.

À l'inverse, le fait de retarder d'un an le repêchage d'expansion donnera le temps au contrat de Jeff Petry de se terminer la saison juste avant, lui qui devait obligatoirement être protégé puisqu'il disposait d'une clause de non-mouvement dans son contrat. Ainsi, seulement le gardien Carey Price se retrouvera dans cette situation.

Les contrats des attaquants Tomas Tatar, Brendan Gallagher et Phillip Danault se termineront tous également durant l'été 2021.

Il sera intéressant de voir comment le DG du Canadien réussira à gérer cette situation sans trop perdre de plumes. Tous les DG's de la ligue ont donc trois ans à partir d'aujourd'hui pour ajuster leur stratégie en fonction de ce repêchage qui s'en vient. Parions qu'on verra le nombre de clauses de non-mouvement diminuer dans les contrats futurs autour de la ligue. 

Partager sur Facebook
126 126 Partages