Dominique Ducharme revient sur son passage avec le Canadien

Voyez les détails!

Philippe Chênevert

Alors que l'actuel directeur général du Canadien, Kent Hughes, était de passage, ce soir, au podcast La Poche Bleue pour parler de l'homme derrière le DG, l'ancien entraîneur du Tricolore, Dominique Ducharme, était pour sa part présent à l'Antichambre afin d'aborder divers sujets dont son congédiement.

Ayant vécu de nombreux moments anormaux avec le Canadien dans les dernières années à cause de la pandémie, Dominique Ducharme profite aujourd'hui des petits moments de la vie.

Questionné à la base sur son congédiement, l'ancien pilote de la Sainte-Flanelle ne s'est pas défilé en confirmant qu'il est vrai qu'être coach à Montréal est une chose difficile. 

Dans un marché où l'entraîneur de l'équipe de hockey est plus souvent à la télévision que le premier ministre, les choses sont parfois beaucoup plus amplifiées. Néanmoins, Ducharme affirme que les entraîneurs sont également confrontés à la critique dans plusieurs villes de hockey.

"Lorsque ça va mal, chaque entraîneur pense à ce qu'il devrait ou aurait dû faire différemment afin de mieux s'ajuster. Malgré tout, lorsque tu es congédié, tu n'as pas le choix de regarder vers l'avant afin de te trouver d'autres défis à relever."

- Dominique Ducharme, L'Antichambre

Afin d'en apprendre davantage sur son congédiement, Ducharme a été questionné sur le changement de direction suite au congédiement de Marc Bergevin ainsi que sur le camp d'entraînement 2021.

"Ce n'est jamais une bonne nouvelle pour un coach quand il y a un changement de direction. C'est Marc Bergevin qui avait confiance en moi. Je m'attendais à être le suivant à la suite de son congédiement. Simplement pour donner un nouvel élan à l'équipe."

"Dès le départ, lors du camp d'entraînement, je savais que ça allait être un gros défi à cause de l'été que nous avions eu. Nous n'avions pas 74 joueurs, mais une quarantaine. Nous n'avions pas quatre équipes, mais seulement que deux. C'était tough d'être régulier et d'enfiler deux bonnes performances. Chaque jour, seulement l'une des deux équipes était performante, alors que l'autre ne l'était pas. Mentalement, je sentais les joueurs cuits!"

- Dominique Ducharme, L'Antichambre

Bien qu'il soit toujours un peu amer de la décision, Ducharme mentionne qu'il ne pourra jamais oublier la course aux séries éliminatoires de l'été 2021 et le but d'Artturi Lehkonen le 24 juin, propulsant du même coup le Canadien en finale de la Coupe Stanley.

Aujourd'hui, Ducharme est, selon lui, un meilleur entraîneur grâce au défi qu'il vient de vivre. Pour lui, un retour dans le junior n'est pas quelque chose d'envisageable, car il préférerait davantage obtenir un poste d'entraîneur-adjoint dans la LNH ou un poste d'entraîneur dans la Ligue américaine de hockey (AHL) ou en Europe.

Celui qui a vu en Nick Suzuki un futur capitaine dès le départ estime qu'il profite présentement du moment avant de redevenir officiellement un entraîneur!