Danny Dubé suggère que les Canadiens gèrent le dossier Filip Mesar comme ils l'ont fait avec Nick Suzuki

Voyez les détails !

Samuel Doiron

Filip Mesar impressionne à peu près tout le monde depuis son arrivée à Montréal. 

Lui qui vit un peu dans l’ombre de son bon ami Juraj Slafkovsky, connaît un camp extraordinaire et Danny Dubé est l'un de ceux qui admire ce qu'il nous montre.

Dans l'ensemble, si on regarde les attaquants, le seul qui retient mon attention, c'est Filip Mesar. Il est dynamique, très bon avec la rondelle, il a un bon flair, il se fait de l'espace lui même, c'est un patineur explosif.

Physiquement, c'est clair que ça demeure un jeune joueur qui a besoin de temps pour remplir l'équipement et prendre de la maturité, mais c'est définitivement plus qu'un projet.

- Danny Dubé

Selon Danny Dubé, la meilleure option pour Mesar, cette année, serait de l'envoyer jouer dans le junior. Ses droits appartiennent aux Rangers de Kitchener et il pourrait vraiment dominer avec des joueurs de son âge. Il prendrait de la confiance, exactement comme l'avait fait le Canadien avec Nick Suzuki en 2018.

Comme il évoluait en Europe lorsqu’il a été repêché, Mesar aurait le droit de jouer dans la Ligue américaine dès cette année, à 18 ans, ce que les joueurs des circuits juniors canadiens ne peuvent faire.

Par contre Danny Dubé a une tout autre idée pour le jeune Slovaque. Il croit vraiment que la bonne chose à faire serait de l'envoyer dans le junior un an et l'an prochain selon son développement, la direction prendra la décision à savoir s'il passe en LNH immédiatement ou s'il continue son parcours à Laval.

Bref, ll a du temps devant lui pour bien se préparer au niveau de la LNH, mais il nous prouve déjà qu'il a les habiletés pour performer à ce niveau.

Vous pouvez écouter toute la séquence en suivant le lien ici-bas.