article

Cole Caufield pourrait débarquer à Montréal et rejoindre le Canadien dans 5-6 matchs

À suivre !

Partager sur Facebook

Dans le cadre de la capsule "Le courrier du Tender" de l'émission Dave Morissette en direct, l'expert de TVA Sports Guillaume Latendresse a été invité par un téléspectateur de l'émission à se prononcer sur la date d'arrivée éventuelle de Cole Caufield avec le grand club à Montréal.

Latendresse, qui a lui-même vécu l'expérience de jouer pour le Canadien de Montréal à un très jeune âge (19 ans), a répondu ceci :

- "Moi Caufield, je lui donne 5-6 matchs dans la Ligue Américaine. S'il est dominant, je le monte dans la Ligue Nationale, sinon je le laisse finir la saison à Laval pour qu'il apprenne les rouages et les habitudes du hockey professionnel."

Rappelons que Cole Caufield rejoindra le Rocket ce mardi, après avoir servi sa période de quarantaine obligatoire de sept jours dans un hôtel de la métropole et devrait jouer son premier match vendredi soir face aux Marlies à Toronto.

Rappelons également que l'entraîneur du club-école du tricolore Joël Bouchard s'est entretenu avec l'animateur du 98,5 Sports Mario Langlois vendredi soir et a déclaré être bien conscient que la marche à franchir entre la NCAA et le hockey professionnel de la AHL sera considérable, mais selon lui Caufield va effectuer cette transition sans trop de problème parce que "il est tout un joueur de hockey !".

Bouchard va s'assurer de mettre le jeune Caufield dans une situation gagnante pour performer et bien paraître.

Si le marqueur de 5 pieds 7 pouces inscrit 1 point par match à ses 5-6 premiers matchs dans la Ligue Américaine avec le Rocket, ou qu'il démontre tout simplement qu'il est capable de dominer à ce niveau-là aussi, pourrait-on le voir dans l'uniforme du tricolore dans une douzaine de jours ? Dans 5-6 matchs ?

C'est fort possible, selon Latendresse. 

Chose certaine, ses débuts seront surveillés avec grande attention et ce n'est pas quelque chose qui stresse Caufield outre mesure, selon ce que son frère Brock a récemment mentionné en entrevue avec Stéphane Leroux de RDS, Cole adore cette pression et ce "spotlight" là.